• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Paroisse Buhonga : le Ministre de la Sécurité Publique tient une réunion de (...)

Paroisse Buhonga : le Ministre de la Sécurité Publique tient une réunion de sécurité à l’intention des officiers de la Région-Ouest de police

Ce jeudi du 13 Novembre 2014, dans les enceintes de la Paroisse Buhonga, le Ministre de la Sécurité Publique (CPP Gabriel Nizigama) a tenue une réunion de sécurité à l’intention des officiers de la police œuvrant dans la Région-Ouest de police qui couvre la Mairie de Bujumbura et les provinces de Bujumbura, Bubanza et Cibitoke.


De gauche à droite CPP Ndayambaje André (DG PNB), CPP Gabriel Nizigama (le Ministre de la Sécurité Publique et OPC1 Gahungu Bertin (Commissaire Régional de la Région Ouest)

Dans le cadre des descentes organisées pour s’enquérir de la situation qui prévaut sur terrain, le Ministre de la sécurité Publique a tenu une réunion de sécurité à l’intention des officiers de la police œuvrant dans la Région-Ouest de police qui couvre la Mairie de Bujumbura et les provinces de Bujumbura, Bubanza et Cibitoke.

Dans une interview accordée à la fin de la réunion, le Ministre de la Sécurité Publique a tracé l’état sécuritaire de la Région Ouest de police qui est généralement bonne malgré les cas d’insécurité liés à des bandes de criminels plus ou moins organisés en groupe qui volaient, tuaient et parfois même violaient des femmes et des filles.

Tous ces groupes ont été démantelés tels les cas des groupes appelés les White cheepers et les New Vampires qui opéraient en communes Kanyosha et Kinindo où certains membres de ces groupes ont été appréhendés, d’autres identifiés et la police est à leur poursuite pour les arrêter et les traduire devant la justice. Le groupe armé qui opérait en province Bubanza a aussi été démantelé et les armes qu’ils utilisaient ont été saisies.

Durant cette période d’avant la réunion d’évaluation , 120 criminels ont été appréhendés dont 47 en Mairie de Bujumbura et 52 à Bujumbura Rural. Le constat est que tous ces criminels n’ont rien de commun avec les rumeurs faisant croire à un phénomène des bandits armés des machettes, des couteaux et des lampes à torche qui s’habilleraient en longues vestes. La police n’a constaté que deux cas simplement ( un cas d’un militaire en retraite à Gasekebuye qui rentrait du service d’une société de gardiennage et celui de Kamenge où le criminel habillé de deux petites vestes et trois pantalons avec un couteau ), ce qui démontre que ces rumeurs ne sont pas confirmées par la situation observée sur terrain.

Il a déploré le comportement de certains journalistes qui manipulent l’information pour désorienter la population, en témoigne le cas du chef de zone Muyira qui aurait été manipulé jusqu’à donner une fausse information. Parmi les mesures prises, les chefs de poste doivent divulguer par voie d’affichage ou par communiqué dans les lieux à grand public, tels les églises, leurs numéros de téléphone afin que toute personne qui a une information en matière de sécurité puisse les contacter.

Pour ce qui est de la sécurité routière, le constat est que les accidents de la route ont augmenté ces derniers jours. La police spéciale de roulage et de sécurité routière (PSR&SR) a été instruite de redoubler d’effort pour la discipline sur la voie publique en combattant la corruption et la fraude du permis de conduire ainsi que les documents de la route.

Le Ministère ne toléra jamais que des policiers fautifs se cachent dans ledit ministère. En cas de radiation sur la liste des policiers, le renvoi ou la révocation se passera désormais publiquement en présence des médias pour montrer au public que l’intéressé ne fait plus partie du corps de police.
.

Vue d’ensemble des participants

OP1 RUPFUNYIMPINGA Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Pour mieux encadrer les jeunes en vacances
9 août, par Dieudonné Niyonzima
Dans l’avant-midi du 08 aout 2018, le Ministre de la Sécurité Publique et de (...)
UNE SEMAINE JONCHEE D ‘ACCIDENTS DE ROULAGE
8 août, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 30 juillet au 05 Aout 2018 a été caractérisée par des accidents (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi