• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Atelier de sensibilisation et de plaidoyer pour la ratification de la (...)

Atelier de sensibilisation et de plaidoyer pour la ratification de la Convention de Kinshasa et du Traité sur le commerce des armes

Ce 27 Novembre 2014 ,s’est tenue à Bujumbura à l’hôtel Star Hôtel, un atelier de sensibilisation et de plaidoyer pour la ratification de la Convention de KINSHASA et du Traité sur le commerce des armes (TCA).

JPEG - 316.7 ko
Photo de famille des participants
JPEG - 85.1 ko
L’Assistant du Ministre de la Sécurité Publique au milieu,Le Président de la CNAP à droite et le Représentant de la CICR au Burundi à gauche

L’Assistant du Ministre de la Sécurité Publique CP NDIKUMANA Roger a procédé à l’ouverture de l’atelier en souhaitant la bienvenue aux participants à l’atelier entre autres les honorables parlementaires,le Représentant de la CICR au Burundi,
les Représentants des corps diplomatiques et consulaires accrédités à Bujumbura,les Représentants des organisations internationales et non gouvernementales au Burundi,ainsi que la conseillère juridique régionale de la CICR en Afrique Centrale.

Il a annoncé que c’est de l’initiative de la Commission Nationale Permanente de lutte contre la Prolifération des armes légères et de petit calibre (CNAP) en partenariat avec le Comité International de la Croix Rouge au Burundi , pour faire appel à la mise en œuvre de la politique gouvernementale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre par la ratification des deux instruments juridiques internationaux :LA RATIFICATION DE LA CONVENTION DE KINSHASA ET DU TRAITE SUR LE COMMERCE DES ARMES

L’objectif principal de cet atelier de sensibilisation et de plaidoyer était d’analyser les enjeux de cette problématique en vue d’unir nos forces pour un but commun qui est celle d’aborder de manière effective les problèmes liés à la prolifération et le commerce illicite des armes légères et de petit calibre a- t-il poursuivit .

Conscient des dégâts que peuvent occasionner la circulation illicite des armes, le Burundi s’est associé aux autres Etats d’Afrique et du monde entier en prenant part aux signatures des différents textes régionaux et internationaux visant à lutter et à combattre la prolifération et la circulation illicite des armes à feux et de petit calibre notamment la convention de l’Afrique Centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre ,de leur munitions et de toutes pièces et composantes pouvant servir à leur fabrication,réparation et assemblage dite Convention de Kinshasa ainsi que le traité sur le Commerce des Armes (TCA) a- t-il ajouté.

Il n’a pas manqué à souligner que les armes légère et de petit calibre qui circulent dans le monde en général contribuent à la déstabilisation des pays ,à la recrudescence des crimes violents sans oublier qu’elles hypothèquent les chances d’un développement humain durable. Le Burundi comme certains d’autres pays du monde entier n’a pas échappé à de telles souffrances suite à la circulation et au trafic illicite des armes et que c’est la raison que le gouvernement du Burundi a inscrit la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre dans ses priorités stratégiques.

Il a ouvert l’atelier en annonçant que le Burundi a signé la convention de Kinshasa et le traité sur le commerce des armes mais ne les a pas encore ratifiés. Mais des avancés significatives en matière du cadre légal et de lutte contre les armes .

JPEG - 100.9 ko
Vue partielle des participants

Le représentant la CICR au Burundi a fait savoir que ces échanges sont d’une importance capitale pour la ratification de ces textes internationaux par le Burundi. Il a fait savoir que le CICR a fêté son anniversaire de 150 ans d’action humanitaire l’année passée et que c’est dans les années 1860 que les Etats ont commencé les premières tentatives d’appliquer des traités internationaux pour protéger les victimes des conflits armées, les blessés, les naufragés, les prisonniers de guerre, et les civils qui sont particulièrement vulnérables dans les situations de conflit. Il y a un grand nombre d’autres traités qui a été voté,et ratifié par les Etats y compris le Burundi. Il y a même des Etats qui ont mandaté le CICR pour être garant et promoteur de ces traités vis a vis de ces Etats.

C’est dans ce cadre que le CICR en partenariat avec la CNAP ont organisé cette journée d’échange pour que l’Etat Burundais puisse ratifier les 2 textes juridiques internationaux.

PDF - 918.6 ko
Convention de KINSHASA
PDF - 1.1 Mo
Traité sur le commerce des armes

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission télévisée de la semaine du 15 au 21/10/2018 ;la sécurité à l’Aeroport de Bujumbura
19 octobre, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle du rôle de la police dans la sécurisation de (...)
Cibitoke-Camakombe:une attaque terroriste de plus en provenance Rwanda
9 octobre, par Dieudonné Niyonzima
Dans la nuit du 07 au 08 octobre 2018, vers 03 heures du matin, un groupe (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi