• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Communiqué des résultats de l’opération FAGIA-OPSON effectuée au Burundi, du 02 (...)

Communiqué des résultats de l’opération FAGIA-OPSON effectuée au Burundi, du 02 au 03 décembre 2014

JPEG - 66.5 ko
Le Directeur Général de la Police Nationale du Burundi communiquant les résultats de l’opération FAGIA-OPSON

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité transnationale, le Secrétariat Général de l’Organisation Internationale de Police Criminelle ( OIPC)- INTERPOL et l’organisation pour la Coopération des chefs des Polices de l’Afrique de l’Est ( EAPCCO ) viennent d’organiser du 02 au 03 décembre 2014 dans tous les pays membres de l’EAPCCO, deux opérations conjointes dénommées FAGIA−OPSON.

Au Burundi, cette activité a coïncidé avec l’opération d’enrôlement des électeurs, raison pour laquelle FAGIA-OPSON n’a pas été effectuée sur tout le territoire.
Les objectifs de cette opération étaient de :
- Recueillir des renseignements et des informations, pour des fins de démantèlements des réseaux criminels, sur les individus, firmes et associations impliqués dans le trafic des aliments, des boissons et des produits pharmaceutiques illicites et/ou contrefaits ;
- Améliorer le renforcement des capacités et la promotion des opérations simultanées entre les pays membres de l’EAPCCO.

L’opération consistait à visiter les lieux de fabrication, de stockage et de commercialisation de certaines catégories d’aliments, de boissons et de produits pharmaceutiques afin de vérifier si ces produits remplissent les normes exigées pour la commercialisation et la consommation.

Plusieurs agences nationales d’application de la loi et de contrôle de qualité ont
participé à cette opération, notamment :
- La protection civile
- L’Inspection Générale du Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida
- L’Office Burundais des Recettes (OBR)
- La Direction Générale du Commerce
- La Brarudi
- Le Bureau Burundais de Normalisation
- L’ordre de Pharmaciens
- La CAMEBU
- Le Département des Pharmacies, Médicaments et Laboratoires
Les résultats provisoires de cette opération sont les suivants :
1. Pour les produits pharmaceutiques contrefaits et illicites :
- 30 échantillons de natures différentes de produits pharmaceutiques ont été saisis pour analyse et vérification de l’authenticité ;
- 225 comprimés, 52 boites, 33 sachets et 62 cartons de produits pharmaceutiques ont été saisis,
- 73 kilos de médicaments divers périmés et mal conservés ont été aussi saisis.
2. Pour les aliments et boissons insalubres :
- 04 échantillons de biscuits, de liqueur whisky et punch ont été saisis pour analyse et vérification de l’authenticité ;
- 10266 littres de Kanyanga, 812 litres d’Umudrinki, 50 litres d’Inguri, 1756 litres d’umuraha et 170 litres d’Umunanasi ont été détruits ;
- Diverses matières premières utilisées pour la fabrication de ces boissons et aliments trouvés dans les boutiques ont été saisies.

La Police Nationale du Burundi à travers l’EAPCCO félicite et remercie beaucoup les organisations et les personnalités qui ont participé à cette opération pour leur engagement à la protection des consommateurs et leur demande de continuer à œuvrer en synergie pour démanteler ces réseaux de trafiquants de produits nuisibles à la santé des consommateurs.
Au cours de cette opération, il a été constaté que, faute de laboratoires spécialisés, certains produits alimentaires et pharmaceutiques contrefaits, nuisibles ou inactifs, sont parfois autorisés d’entrer au pays par les services de l’Etat et régulièrement consommés par la population alors qu’ils constituent un danger réel pour la santé.

Outre que la publication de ces résultats fût une exigence des organisateurs de l’opération FAGIA−OPSON, elle est aussi une occasion d’attirer l’attention du public et des services chargés de l’application de la loi sur le danger réel et actuel pour la santé des citoyens et pour l’économie nationale, causé par la fabrication, la commercialisation de ces produits illicites ou contrefaits.

Des mesures plus urgentes et drastiques doivent être prises par tous les acteurs, à commencer par le Gouvernement, afin de décourager la fabrication, l’importation et la commercialisation des produits contrefaits, destinés à être consommés, afin de protéger la population contre des maladies causées par ces produits. La plus urgente étant l’acquisition des laboratoires de contrôle de qualité des produits pharmaceutiques, des aliments et des boissons importés.
Je vous remercie

OP1 Innocent Karangwa

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission télévisée de la semaine du 15 au 21/10/2018 ;la sécurité à l’Aeroport de Bujumbura
19 octobre, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle du rôle de la police dans la sécurisation de (...)
Cibitoke-Camakombe:une attaque terroriste de plus en provenance Rwanda
9 octobre, par Dieudonné Niyonzima
Dans la nuit du 07 au 08 octobre 2018, vers 03 heures du matin, un groupe (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi