• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Au sud du Burundi, le Ministre de la Sécurité Publique poursuit ses visites (...)

Au sud du Burundi, le Ministre de la Sécurité Publique poursuit ses visites dans les régions de Police

JPEG - 68 ko
Vue partielle des participants dans la causerie

Le vendredi 10 avril 2015, le Ministre de la Sécurité Publique a tenu une causerie morale à l’intention des policiers de la région sud (couvrant les provinces de Bururi, Makamba, Rumonge et Rutana).

JPEG - 51.2 ko
OPC1 Eustache NTAGAHORAHO, Commissaire régional sud

Le mot d’accueil a été présenté par le commissaire régional sud, OPC1 NTAGAHORAHO Eustache, qui a présenté la situation sécuritaire de ladite région. Il a dit que la situation sécuritaire en général est bonne sauf quelques cas d’infractions liés aux vols du bétail, les conflits fonciers à Makamba (Kibago et Kabonga) entre les rapatriés et les occupants des terres où la population refuse l’exécution des jugements rendus par la CNTB, des rumeurs disant qu’il y a distribution des armes aux jeunes IMBONERAKURE et implantation des groupes armés dans les communes Nyanza lac et Giharo qui pourraient perturber la sécurité

En ce qui concerne la discipline et le moral des policiers, le commissaire régional a précisé qu’ils sont appréciables surtout que des causeries éthiques ont été tenues à leur intention sur le comportement à adopter pendant la période électorale.
Pour conclure, il a remercié le Ministre de la sécurité publique pour le soutien indéfectible qu’il leur a toujours témoigné dans ses différentes descentes sur terrain effectuées à cet effet.

JPEG - 45.3 ko
Ministre de la Sécurité Publique, CPP Gabriel NIZIGAMA

Après son allocution, le Ministre de la Sécurité Publique a pris à son tour la parole. Il a demandé aux aumôniers respectivement catholique de la région sud et aumônier général adjoint de dire la parole de Dieu.

Pour l’aumônier catholique, la parole a été tirée du livre de genèse chap 4:3-16 à base de laquelle il a formulé le thème suivant : ne pas commettre de meurtre. Dans son interprétation, il a souligné que le meurtre est un péché grave car il éloigne ceux qui le commettent de la face de Dieu et sème la haine parmi les frères. Il a donc demandé aux policiers de faire œuvre de paix en assumant leur métier pas comme fonction mais comme vocation.

Pour le compléter, l’aumônier général adjoint a appelé les participants à faire le bien et non le mal. Il a pris pour référence les livres de Michée 6:8 et Luc 3:13. Il a dit que les Corps de Défense et de Sécurité doivent lutter contre toute violence, ne pas faire tort à personne et se contenter de leur solde.

Les points à l’ordre du jour étaient :
- lecture du message du gouvernement du Burundi en rapport avec la période pré-électorale.
- Bilan des réalisations pour l’année 2014 en terme de sécurité
- la situation sécuritaire dans le pays
- le plan global de sécurisation du processus électoral
- divers.

Dans le discours du gouvernement, il a été dit qu’il n y aura plus de guerre dans le pays étant donné que le pays dispose des Corps de Défense et de Sécurité capables de protéger le pays comme ils l’ont déjà prouvé même dans des missions de maintien de la paix dans des pays étrangers. En ce qui concerne les rumeurs qui sont véhiculées ici et là, le gouvernement du Burundi a tranquillisé la population que ce sont des informations fausses.

Pour le point concernant le Bilan des réalisations pour l’année 2014 en terme de Sécurité, le Ministre de la Sécurité Publique a dit que l’année passée, le Ministère a obtenu une note de 92 % et que nous ne voulons pas reculer mais qu’on doit aller vers l’ avant.

Qu’en est il de la situation sécuritaire dans tout le pays aujourd’hui ?

JPEG - 44.6 ko
Le Directeur Général de la Police Nationale, CPP André NDAYAMBAJE

Le Directeur général de la Police Nationale, CPP André NDAYAMBAJE, a dit que la sécurité en général est au bon fixe, que dans l’évaluation trimestrielle effectuée à Kirundo Mercredi le 8/4/2015, Son Excellence le président de la République a donné une note de 94 % au Ministère de la Sécurité Publique.

Nonobstant, il a invité les participants à rester toujours vigilants car des cas de subversion et des criminalités de droit commun comme le vol à main armée, les crimes transnationaux, le trafic des stupéfiants et des êtres humains, l’Escroquerie, lésions corporelles volontaires et consommation des bières prohibées pourraient perturber la sécurité

Le Directeur général de la PNB a conclu ce point en rappelant aux policiers de faire preuve de leur neutralité politique, de rester intègres, respecter la loi et la hiérarchie en se basant sur l’éthique et la déontologie policières.
Pour ce qui est du plan de sécurisation du processus électoral, le directeur général de la PNB a dit que les formations ont été organisées pour renforcer la discipline, l’usage légal de la contrainte et que les moyens logistique et en effectifs pour que la sécurisation des élections soit garantie ont été disponibilisés.

Vous saurez qu’au mois de Mai les congés seront suspendus afin que la sécurisation des élections soit assurée d’une façon effective, a le Ministre de la Sécurité Publique.

OP2 KAMIKAZI Nadia

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Des opérations fructueuses
13 novembre, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 02 au 10 novembre 2018 a été caractérisée par du calme sur tout (...)
Emission radiodiffusée du 26 Octobre 2018.
29 octobre, par Dieudonné Niyonzima
La cellule communication du ministère de la sécurité publique et de la gestion (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi