• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Communiqué du Conseil National de Sécurité

Communiqué du Conseil National de Sécurité

Ce mardi 23 Juin 2015, le Conseil National de Sécurité s’est réuni en session extraordinaire à Bujumbura sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République et Président dudit Conseil.

L’ordre du jour était centré sur l’analyse de la situation politique et sécuritaire de notre pays.

Au cours de cette session, le Conseil National de Sécurité a noté avec satisfaction qu’actuellement la paix et la sécurité règnent sur tout le territoire du pays. Cet environnement sécuritaire apaisé résulte de la conjugaison des efforts des corps de défense et de sécurité appuyé par l’administration et la population. Néanmoins, des cas isolés d’insécurité visant à torpiller la tenue des prochaines élections s’observent dans certaines localités tant en mairie de Bujumbura qu’à l’intérieur du pays notamment :
- Jets de grenades contre les positions policières et dans les espaces publics pour maintenir une psychose de peur au sein de la population ;
- Des rumeurs et des tracts appelant la population à boycotter les élections.

Le conseil a constaté avec regret que certains manifestants de la Mairie de Bujumbura se sont repliés vers les provinces de l’intérieur du pays et participent aux jets de grenades, à la propagation des rumeurs et à la diffusion des tracts. toutefois, le Conseil salue le courage des jeunes qui se sont désolidarisés des organisateurs des insurrections et ont rejoint la population pour enlever les barricades dans les rues.

Le Conseil National de Sécurité remercie les personnes qui ont volontairement remis les armes détenues illégalement et profite de l’occasion pour informer la population qu’aucune poursuite ne sera dirigée contre celui qui remet volontairement son arme, raison pour laquelle le Conseil a recommandé à celui qui possède une arme de la remettre aux forces de défense et de sécurité ou à l’administration au lieu de la jeter dans la brousse.

Le Conseil National de Sécurité évalue à juste titre le travail accompli par le Gouvernement qui n’a cessé de déployer ses émissaires dans les camps des réfugiés pour les exhorter à rentrer au pays et environ 41.000 rapatriés ont déjà regagné leurs ménages. En outre, le conseil invite les organisations humanitaires d’aider dans la facilitation des réfugiés qui veulent regagner leur pays natal.

Le Conseil National de sécurité apprécie les mesures encourageantes prise par les autorités de l’Université du Burundi pour la reprise des cours ; de même le Ministre en charge de l’enseignement supérieur devrait réunir les Recteurs de toutes les universités privées pour qu’elles emboîtent le pas de l’Université du Burundi.

Dans le même sens, le Conseil réitère son appel aux responsables des écoles primaires et secondaires tant publiques que privées de se mettre à l’oeuvre afin de terminer le programme de l’année.

Le conseil a accueilli favorablement les propositions et recommandations issues de la réunion de la communauté Est Africaine, lesquelles ont été entérinées par l’Union Africaine à Johannesburg. A propos de ces recommandations, le conseil informe la communauté nationale et internationale que :

- Le dialogue et la concertation ont toujours été le pilier de la politique du Gouvernement dans tous les domaines de la vie du pays depuis 2006 et les résultats sont très satisfaisants. En témoigne la feuille de route, le code électoral, le code de conduite pendant les élections, etc.

- Le conseil rappel que la CENI a déjà reporté trois fois le calendrier électoral. Il est alors hors question de reporter de nouveau les élections aux risques de violer les dispositions de la constitution.

- Quant au désarmement, le conseil note que la commission nationale de désarmement est toujours à l’oeuvre et les résultats sont satisfaisants. Elle a même été classée première en Afrique. Le Burundi a donc assez de capacité dans ce domaine à tel enseigne que les experts militaires et policiers burundais sont sollicités par la communauté internationale pour contribuer dans les différentes missions de maintien de la paix. Le Burundi reste le premier contributeur des troupes de maintien de la paix en Afrique.

Le Conseil Nationale de Sécurité a constaté avec satisfaction que la production agricole a été généralement bonne à travers tout le pays et invite la population à ne pas gaspiller sans oublier de prévenir les feux de brousse en cette période des saison sèche.

Par ailleurs, le Conseil National de Sécurité a déploré que certaines institutions bancaires et bureau de change font une spéculation au niveau de la disponibilité de devise sur le marché, ce qui entrave les activités commerciales notamment dans le domaine des importations.

Le conseil a rassuré la population et la communauté internationale que les forces de défense et de sécurité ont pris toutes les mesures sécuritaires pour le bon déroulement des élections de 2015.

Ainsi , le conseil a recommandé :

a) Afin de réduire les rumeurs qui constituent aujourd’hui une menace réelle à la sécurité,les autorités administratives doivent multiplier les sorties médiatiques et des descentes sur terrain pour donner la vraie version des faits. Aussi, les partis politiques candidats aux élections doivent instruire à leurs membres de ne pas céder aux actes d’intimidation ou autres manœuvres et surtout les dénoncer en temps utile et le cas échéant, traduire devant la justice les détracteurs.

b) Au Ministère en charge de l’enseignement de base et secondaire, le conseil a recommandé d’instruire aux directeurs des écoles à régime d’internat de garder les élèves au sein de leurs établissements afin de célébrer la fête de l’indépendance comme à l’accoutumée.

c) Aux administratifs à la base, de bien tenir à jour les registres de la population afin d’identifier et de contrôler le mouvement de tous les nouveaux visages dans leurs entités pour prévenir une éventuelle déstabilisation des élections.

d) Au CNC, le conseil a recommandé de bien organiser la synergie des médias pour la couverture des élections

e) A la BRB, le conseil a recommandé de faire respecter le cours de change des devises et d’affiner la politique de protection de la monnaie Burundaise et de la disponibilité des devises.

f) Enfin, le Conseil a recommandé aux corps de Défense et de Sécurité et à l’administrations de communiquer régulièrement les résultats atteints dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité.

Communiqué du Conseil National de Sécurité

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Buganda:Un groupe terroriste a massacré 26 personnes
16 mai, par NKOBWA Constance
La semaine du 7 au 13 Mai 2018 a été marquée par le carnage de 26 personnes (...)
De nouveaux Officiers de la Police Judiciaire ont clôturé leur formation.
14 mai, par Dieudonné Niyonzima
Un total de 154 sous-officiers, 21 femmes et 133 hommes dont 05 militaires (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi