• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > La sécurisation du scrutin présidentiel et la sécurité en général pendant la (...)

La sécurisation du scrutin présidentiel et la sécurité en général pendant la semaine du 20 au 26 juillet 2015

La sécurisation du scrutin présidentiel et la sécurité en général au niveau national pendant la semaine du 20 au 26 juillet 2015

En date du 21 juillet 2015, le Burundi avait un grand rendez-vous de la tenue des élections présidentielles. Les citoyens Burundais attendaient ce jour pour se rendre dans les différents bureaux de vote de tout le Pays en vue de se choisir un nouveau président parmi les candidatures déposées à la Commission Nationale Indépendante(CNI).

Toutefois,certains avaient peur que les élections ne se tiennent sans perturbation à cause des moments difficiles qu’a traversé le Pays.

Etant chargée de la sécurité des personnes ,de leurs biens ainsi que de leur libre mouvement,la Police Nationale du Burundi(PNB) s’était préparée depuis longtemps pour assurer la sécurité de tous les bureaux et matériel de la CNI, tous les bureaux de vote ainsi que tous les lieux de rassemblement public.

Dans les bureaux de vote de la mairie de Bujumbura où la cellule de communication du Ministère de la Sécurité Publique a passé,les élections se déroulaient sans problème. Les seules inquiétudes exprimées par les électeurs étaient les coups de feu et les jets de grenades entendus la veille du scrutin et ceux-ci provenaient de certaines personnes qui voulaient intimider les électeurs.

Pour parer à d’éventuels incidents,la police avait placé ses hommes partout pour que personne ne soit empêchée d’aller voter. Sur les bureaux de vote,les policiers fouillaient chaque personne qui entrait dans les bureaux de peur que des criminels se cachent derrière les électeurs.

JPEG - 43.6 ko
Palpation des électeurs à Kanyosha(Bujumbura-Mairie)

La cellule de communication a également monté dans la région-Nord,région-Centre et région-Est pour se rendre compte du déroulement des élections. Dans tous ces endroits,la sécurité était assurée par la police avec la collaboration les forces de défense nationale.

Les seuls petits problèmes relevés étaient ceux des infractions au code électoral c’est- à- dire un électeur qui a déchiré sa carte de vote à Ngozi,un électeur qui a giflé un membre de la CNI à Kamenge(Bujumbura),un chef du bureau de vote attrapé en possession de 4 bulletins de vote tamponné à Mukuke(Bujumbura-Rural),une personne interpellée pour avoir tenté d’empêcher les gens d’aller voter disant que les élections ont été reportées à Kirundo commune Vumbi colline Canike et vol d’encre du centre de vote Bwagiriza commune Butezi Province Ruyigi.

Comme réaction,la Police a appréhendé les auteurs de ces forfaits pour qu’ils soient traduits devant la justice.

La Police ne s’était pas seulement arrêtée à la sécurisation des élections,elle a continué son travail habituel de veiller à ce que les armes détenues par la population soient saisies.

A la veille des élections,la police a saisi 5 grenades(3 offensives et 2 défensives) découvertes par les enfants qui jouaient chez MBURENTE Gérard à Karusi commune Buhiga.

Le 23 juillet 2015,la police a saisi 4 grenades défensives au chef lieu de la commune Kirundo, colline Murambi.

Au cours d’une fouille-perquisition,les éléments de la police ont trouvé des effets militaires c’est à dire 2 paires de bottine,2 tenues militaires et une grenade policière à Mwaro colline Nyamiyaga.

Le 25 juillet à Makamba commune Nyanza-Lac ,colline Mukungugu,la police a échangé des coups de feu avec des malfaiteurs armés et elle a récupéré 3 kalash sur place. A leur poursuite,ils ont déterré dans la brousse 25 autres kalash,60 chargeurs vides,23 tenues,24 bretelles,et un malfaiteur du nom de SIRABAHENDA Paul a été intercepté.

A la même date,lors d’une fouille-perquisition au domicile du nommé Ferdinand résidant au chef-lieu de la commune Ruyigi, colline Dutwe,la police a découvert 5 kalash.

Pour terminer,la police reste vigilante pour prévenir toute forme d’insécurité ..

OP2 NZOHABONAYO Patrick

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission radio et télévisée de la semaine du 17 au 23/9/2018
21 septembre, par Constance NKOBWA
Cette emission parle de la formation en matière de la sécurité routière à (...)
une rentrée scolaire en toute sécurité
20 septembre, par Dieudonné Niyonzima
L a semaine du 10 au 16 septembre 2018 a été généralement calmeꓸLa population a (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi