• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Visite du Ministre de la Sécurité Publique dans les quartiers hier sous (...)

Visite du Ministre de la Sécurité Publique dans les quartiers hier sous insurrection

Le Ministre de la Sécurité Publique Commissaire de Police Chef Alain Guillaume BUNYONI accompagné par le Directeur Général de la Police et plusieurs officiers de la Police Nationale du Burundi a effectué, ce vendredi 04 septembre 2015, une visite dans la commune Ntahangwa, zone Buterere, Cibitoke et Ngagara ; dans la commune Mukaza, zone Nyakabiga, zone Bwiza (Jabe) et dans la commune Muha, zone Musaga. Il était accompagné du maire de la ville de Bujumbura Honorable Freddy MBONIMPA.

En zone Cibitoke, il a été accueilli par l’Administrateur de la commune Ntahangwa Honorable Rémy BARAMPAMA qui lui a d’abord remercié de cette visite et lui a souhaité un bienvenu. L’administrateur a parlé au Ministre de la Sécurité Publique de l’attaque des malfaiteurs qui avait eu lieu la veille et qui avait emporté un des malfaiteurs. Il a demandé à la population de la zone Cibitoke de renforcer la quadrilogie, de collaborer avec la police, de songer toujours à dénoncer les malfaiteurs qui peuvent se cacher dans les quartiers.

Le Ministre de la Sécurité Publique a pris la parole tout en commençant à remercier Dieu le Tout Puissant. Il a dit que le but de sa visite était d’arriver sur terrain pour constater l’état sécuritaire, de rassurer la population et donner le moral aux policiers. Il a dit que nous sommes dans la période de la paix et que la période d’insécurité est révolue. Il a rappelé le message du Gouvernement demandant à tous les détenteurs illégaux d’armes de les remettre aux Forces de Défense et de Sécurité ou à l’administration endéans trois semaines. Il leur a rassuré que celui qui remettra son arme volontairement ne sera pas poursuivi mais plutôt sera protégé d’une façon particulière. Mais il a mis en garde ceux qui ne voudront pas les remettre volontairement en disant qu’ils leurs seront retiré par force et qu’ils seront punis conformément à la loi. Aussi a-t-il ajouté que personne ne va être arrêté accusé d’avoir participé dans les manifestations.

JPEG - 118.3 ko
CPC Alain Guillaume BUNYONI, Ministre de la Sécurité Publique

Le ministre de la sécurité publique a profité de cette occasion pour dénoncer les politiciens mal intentionnés qui sensibilisent ceux qui ont participé dans les manifestations leur disant de continuer à tirer des coups de feu et à faire exploser des grenades pour ne pas être arrêtés. Il a été catégorique, les malfaiteurs ne vaincront jamais la police, ils doivent donc abandonner leurs mauvaises pratiques si non ils vont être ramenés à la raison.

Après Cibitoke, il s’est rendu en zone Ngagara. Là, il a constaté l’état de certaines rues et avenues qui ont été détruites par les malfaiteurs. Il est arrivé au chef lieu de la zone Ngagara où il a rencontré la population qui était sur les lieux. Le message leur adressait était le même que celui de Cibitoke. Il leur a demandé de le transmettre à ceux qui n’étaient pas présents. Il a insisté disant que les malfaiteurs doivent abandonner leurs sales actions car ils n’aboutiront nulle part mais que des conséquences néfastes tomberont sur eux ; car selon lui « Kananira abagabo ntiyimye ».

Il a continué la route vers la zone Nyakabiga. Arrivé à Nyakabiga, il a été accueilli par les administratifs de cette zone à l’endroit appelé Ku kasoko, en dessous du campus Mutanga. Une foule de gens s’est rassemblée autour du Ministre pour écouter sa parole. Comme il l’avait fait dans les zones de Cibitoke et Ngagara, il leur a donné un message d’apaisement. Il n’a pas manqué de rappeler à la population de sauvegarder la paix et la sécurité, de dénoncer les malfaiteurs, aux détenteurs illégaux des armes de les remettre sans délais. Les perturbateurs de la sécurité publique doivent se ressaisir vite au risque d’être redressés par les forces de l’ordre.

Le Ministre de la sécurité publique a clôturé sa visite dans la zone Musaga. Dans cette zone les policiers étaient dans l’opération de rechercher les malfaiteurs. Certes, il a pu rencontrer la population et le message transmis était le même. Il a appelé les jeunes à ne pas prêter oreilles attentives aux rumeurs et à ne pas écouter les politiciens qui les instrumentalisent pour leurs intérêts égoïstes. Il a demandé à la population d’aider la police dans l’identification des malfaiteurs. Il a terminé son propos en disant que la police ne peut en aucun cas permettre que des malfaiteurs prennent le dessus, qu’ils vont être combattus énergiquement.

Quant au Maire de la ville de Bujumbura, il a dit que le temps de perturber la sécurité en tirant et en lançant des grenades est presque à la fin car 99% de ceux qui possèdent des armes illégalement sont déjà connus. Il leur a donc appelé à les remettre dans les meilleurs délais.

Signalons que dans tous les endroits de la capitale où on a passé la sécurité était totale et la population vaquait normalement à leurs activités, excepté la zone Musaga où se déroulait l’opération de fouille perquisition par la police .

La visite a été clôturée dans une bonne ambiance et avant de partir, le Ministre de la Sécurité Publique a autorisé la libération d’une cinquantaine de gens qui avaient été arrêtés par la police dans l’opération de fouille perquisition et qui étaient rassemblés à la 1ère avenue, au Lycée municipal de Musaga.

JPEG - 97.4 ko
Armes saisies à Musaga le 04 septembre 2015

Toujours dans cette opération, la police a saisi un fusil kalachnikov, un pistolet, une grenade, quatre chargeurs garnis de kalachnikov, plus de 50 cartouches, une tenue militaire.

OP2 NGENDANZI Léonidas

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission télévisée de la semaine du 15 au 21/10/2018 ;la sécurité à l’Aeroport de Bujumbura
19 octobre, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle du rôle de la police dans la sécurisation de (...)
Emission radio et télévisée de la semaine du 08 au 14:Sécurité dans la commune Muha
12 octobre, par Constance NKOBWA
Cette emission parle de la sécurité de la commune Muha ainsi que la (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi