• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > La conférence de presse des ministres de l’intérieur,de la sécurité (...)

La conférence de presse des ministres de l’intérieur,de la sécurité publique,de la justice et de la Défense Nationale

Ce jeudi 03 septembre 2015,dans les enceintes du Forum Permanent de Dialogue des Partis Politiques(FDP), les ministres de l’intérieur et de la Formation Patriotique Monsieur BARANDAGIYE Pascal, de la sécurité publique Commissaire de Police Chef Alain Guillaume BUNYONI ,Madame la ministre de la justice et garde des sceaux Laurentine Aimé KANYANA et le ministre de la défense nationale et des ex-combattants Monsieur Emmanuel NTAHOMVUKIYE ont animé une conférence de presse conjointe pour condamner les perturbations de la sécurité liées aux tirs des balles et jets de grenades lancés aux forces de défense et de sécurité lors des patrouilles ou dans leurs positions et antennes dans les quartiers de Jabe,Nyakabiga,Musaga, Mutakura et Buterere.

C’était également une occasion d’exprimer la fermeté du Gouvernement vis-à-vis de ces violences faites par les malfaiteurs tantôt aux éléments des forces de défense et de sécurité ou aux populations civiles innocentes.

Conférence de presse des ministres de la Justice,de l'Intérieur,de la Sécurité Publique et de la Défense Nationale et des anciens combattants

Le ministre de l’intérieur qui a pris la parole le premier a d’abord tracé l’historique du mouvement insurrectionnel qui a commence au mois d’avril mais qui a changé de face aujourd’hui. Il a dit que le mouvement était caractérisé par des barricades des routes, des pierres et cocktails Molotov lancés aux policiers, brûler les pneus dans les rues, brûler des maisons et véhicules, destruction des routes, etc. Il a alors dit que ceux qui étaient dans ce mouvement viennent de changer les méthodes et attaquent les hommes en uniformes.

Pour toutes ces raisons, les ministres ont demandé à toutes les personnes détenant illégalement des armes de les remettre aux postes de police les plus proche sans délais. Ils ont fait savoir qu’il n y aura pas de poursuite judiciaire pour celui qui remettra volontairement son arme. Ils se sont donnés et ont donné aux détenteurs des armes une période de trois semaines pour qu’un rapport soit effectué. Les ministres leur ont demandé de se désolidariser de tout détracteur et dénoncer tous les perturbateurs de sécurité.

A défaut de la remise volontaire, les ministres demandent aux corps de défense et de sécurité d’user de tous les moyens légaux à leur disposition afin de récupérer ces armes qui crépitent dans ces quartiers.

A propos de ces coups de feu et jets de grenades, les ministres demandent la cessation immédiate et sans condition, au cas contraire, des mesures sévères vont bientôt être prises pour empêcher que des malfaiteurs ne se donnent le droit de semer la terreur dans la capitale.

Concernant la volonté de la police d’arrêter tous ceux qui ont participé dans les manifestations, le Ministre de la Sécurité Publique a tranquillisé la population que ce sont des rumeurs véhiculées pour leur faire peur. Il leur a assuré qu’il n’y aura pas de poursuite massive mais que ça ne signifie pas pour autant l’impunité de ceux qui ont commis des infractions punissables au code pénal.

Pour terminer, les ministres ont remercié les forces de défense et de sécurité pour le travail accompli à Bujumbura et à l’intérieur du Pays.

OP2 Patrick NZOHABONAYO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Remise de diplômes à l’Institut Supérieur de Police
17 décembre, par Dieudonné Niyonzima
La troisième promotion des candidats officiers de la police nationale du (...)
La mise en œuvre du projet « Ewe Burundi Urambaye »
5 décembre, par Dieudonné Niyonzima
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet “Ewe Burundi urambaye” initié par (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi