• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Réunion de sécurité en commune urbaine de Muha

Réunion de sécurité en commune urbaine de Muha

Ce mardi 08 septembre 2015, le Maire de la ville de Bujumbura Honorable Freddy MBONIMPA, en compagnie avec le Commissaire Municipal de Police et le Commandant Adjoint du Camp Muha, a tenu, dans les enceintes du Petit Séminaire de Kanyosha, une réunion de sécurité à l’intention des administratifs et des chargés de la sécurité dans la commune Muha.

La réunion a été ouverte par l’Administrateur de la commune Muha Dr GIRUKWISHAKA Jean Bosco .

Le maire de la ville a préciser que cette réunion a pour but d’apporter un changement positif au niveau sécuritaire dans la Mairie de Bujumbura et surtout dans la commune de Muha. Il a dit que tout le monde sait qu’il ya des armes dans la zone Musaga et que plus de 90% de ceux qui détiennent illégalement ces armes sont connus. Il a donc fait appel de les remettre avant qu’elles ne leur apportent des conséquences néfastes. Il leur a rappelé que celui qui remettra volontairement son arme pendant cette période de trois semaines accordée par le Gouvernement ne va pas être poursuivi. Il leur a demandé de réhabiliter les routes qui ont été endommagées et de continuer à sauvegarder la paix et la sécurité, base du développement durable.

Ceux qui ont pris la parole ont remercié le Maire pour avoir organisé cette réunion car selon eux, tous les problèmes sont dus au manque de dialogue. A cet effet, ils ont demandé au Maire de la ville de multiplier de telles réunions. Ils ont dit qu’il s’observe un climat de méfiance entre la population et la police à Musaga. Les jeunes étant très impliqués dans ces problèmes d’insécurité, ils ont demandé au Maire d’organiser une réunion qui sera consacrée aux jeunes seulement.

Le Commissaire municipal quant à lui, les policiers sont des hommes comme les autres et a demandé aux habitants de Musaga de se mettre à la place des policiers qui se voient toujours lancés des grenades sans aucune raison. A cette occasion, il a apprécié positivement le bon comportement des policiers qui opèrent dans cette zone de Musaga car ils essaient de se retenir malgré multiples provocations. Il a dit que des policiers ont été tués, d’autres ont été blessés par ces malfaiteurs qui lancent des grenades et tirent étant dans les quartiers, sans aucune dénonciation de la part de la population. Il a alors dit que la police peut dans ce cas enfermer le quartier pour chercher ces criminels qui se cachent à l’intérieur car la loi autorise à la police d’œuvrer sur toute l’étendue du territoire national pour la sécurité des personnes et de leur biens.

Le Commissaire municipal a signalé qu’il n’existe pas une liste préétablie des personnes à arrêter, qu’il s’agit d’une rumeur. Toutefois, il a indiqué que celui qui commettra une infraction sera arrêté et puni car le pays ne peut pas exister si des infractions ne sont pas réprimées. Il a demandé à la population de Musaga de ne pas considérer les policiers comme des animaux à abattre, de collaborer étroitement avec la police, de renforcer la quadrilogie, de dénoncer les malfaiteurs qui se cachent parmi eux, de ne pas continuer à provoquer les policiers, de remettre les armes qui sont détenues illégalement. Aux nouveaux administratifs, il leur a demandé d’œuvrer dans l’intérêt de toute la population sans distinction aucune.

En clôturant la réunion, le maire de la ville de Bujumbura a recommandé aux nouveaux administratifs que chaque quartier doit avoir un registre pour l’identification de tous les visiteurs, qu’il faut sensibiliser leurs hommes pour la sauvegarde de la paix et la sécurité, sensibiliser la population concernant la remise volontaire des armes. Il a enfin appelé la population à collaborer étroitement avec la police et à éviter les rumeurs qui passent les réseaux sociaux.

OP2 NGENDANZI Léonidas

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Pour mieux encadrer les jeunes en vacances
9 août, par Dieudonné Niyonzima
Dans l’avant-midi du 08 aout 2018, le Ministre de la Sécurité Publique et de (...)
UNE SEMAINE JONCHEE D ‘ACCIDENTS DE ROULAGE
8 août, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 30 juillet au 05 Aout 2018 a été caractérisée par des accidents (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi