• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Réunion du Ministre de la Sécurité Publique et celui de la Force de Défense (...)

Réunion du Ministre de la Sécurité Publique et celui de la Force de Défense Nationale aux membres des centres de commandement mixte opérant dans la région ouest de police

Ce vendredi 25 septembre 2015, le Ministre de la Sécurité Publique a tenu en collaboration avec celui de Défense et des anciens combattants une réunion envers les représentants de l’administration centrale, ceux des unités spécialisés et ceux du commissariat régional ouest, dans les enceintes du Cercle des Officiers de la Police.

JPEG - 26.5 ko
Le Ministre de la Sécurité Publique au milieu,le Ministre de la Défense et des anciens combattants et le DG Adjoint de la PNB

La réunion a été ouverte par le Directeur Général Adjoint de la Police Nationale du Burundi qui a d’abord prononcé un mot d’accueil et qui a dressé le bilan des activités déjà réalisées par l’Etat Major Opérationnel avant d’accorder la parole au Ministre de la Sécurité Publique.

Le Ministre de la Sécurité Publique a dit que cette réunion avait pour but l’évaluation du travail déjà accompli après l’instruction de son Excellence Monsieur le Président de la République de rétablir la sécurité sur toute l’étendue du territoire et surtout dans la capitale Bujumbura dans un délai ne dépassant pas deux mois.

Le Ministre de la Sécurité Publique a alors passé à l’analyse point par point des activités déjà faites par l’Etat Major Opérationnel compte tenu des objectifs qui lui étaient donnés.

Le premier objectif concernait l’organisation spécifique liée à la mise en place du personnel et des moyens logistiques nécessaires pour le rétablissement de la sécurité. Après analyse, le Ministre a dit que cet objectif a été réussi à 100%.

Le deuxième objectif concernait la recherche des moyens techniques nécessaires pour le bon fonctionnement de la Police Nationale du Burundi, de la Force de Défense Nationale et du Service National du Renseignement. Après analyse, le Ministre a vu que tous ces moyens ont été mis en place et a dit que cet objectif a été atteint à 100%.

Le troisième objectif consistait au rétablissement de la libre circulation et la tranquillité des personnes. Sur ce point, on a vu que toutes les voies sont ouvertes et praticables pour le moment, qu’il n’y a plus de barricades ni de rondes nocturnes. La police assure pleinement ses missions dans tous les quartiers de la capitale. Les sociétés de gardiennage travaillent en collaboration avec les Forces de l’ordre. Cependant, il y a quelques crépitements d’armes, des cas de banditismes à main armée, quelques cas de meurtres ou d’assassinats qui se font encore observer bien qu’ils soient en petit nombre. Compte tenu de tous ces défis qui restent, cet objectif a été réussi à 77%.

Le quatrième objectif concernait la discipline des Corps de Défense et de Sécurité surtout que certains d’entre eux ont dévié de leurs missions en participant au putsch manqué, aux assassinats ciblés contre leurs chefs. Il y a eu donc suivi de tous les hommes en uniforme, vérification de leurs armes et de leurs tenues. Après analyse, le Ministre a vu que cet objectif a été atteint à 85%.

Le cinquième objectif était lié à la protection des Forces de défense et de sécurité dans l’exécution de leurs missions. Sur ce point, on a vu que quiconque se hasarde à affronter les Forces de l’ordre est mis hors d’état de nuire.

Après analyse globale, le Ministre de la Sécurité Publique a dit que la sécurité a été rétablie à 90,3% et a terminé en disant que de nouvelles techniques vont être mises en place incessamment pour que la sécurité soit totalement rétablie sur toute l’étendue du territoire.

OP2 NGENDANZI Léonidas

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Référendum constitutionnel : un rendez-vous sécurisé
25 mai, par Dieudonné Niyonzima
Depuis le début de la campagne électorale qui a commencé le 1er mai 2018 (...)
Grâce à un dispositif sécuritaire adéquat.
22 mai, par Dieudonné Niyonzima
Durant toute la semaine du 14 au 20 Mai 208, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi