• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Arrestation des irréguliers et situation sécuritaire dans les provinces de (...)

Arrestation des irréguliers et situation sécuritaire dans les provinces de Makamba, Gitega et Karusi

Dans le but de constater les cas d’arrestation des irréguliers et l’état sécuritaire dans certaines provinces, une équipe de reportage du la cellule communication au Ministère de la Sécurité Publique a visité respectivement les provinces de Makamba, Gitega et Karusi en dates du 22 au 24 septembre 2015.

En province Makamba, une visite a été effectuée en commune Kibago, une commune qui a été caractérisée ces derniers jours par l’assassinat d’un chef de zone, la présence des hommes armés et l’appréhension des armes.

JPEG - 35 ko
Le Commissaire Régional Sud s’adressant à la population de la colline Mbizi

L’équipe est arrivée sur la colline Mbizi accompagnés du Commissaire Régional Sud OPC1 Eustache NTAGAHORAHO. Sur cette colline Mbizi, les gens vaquent normalement à leurs activités, les écoliers et les élèves étaient en classes. Seulement certains des parents s’indignaient disant que leurs enfants sont partis et que ceux qui restent ne dorment pas dans les maisons. Le commissaire régional leur a tranquillisé disant que la police ne cherche que des malfaiteurs.

Il leur a invité à arrêter la solidarité négative, songer toujours à dénoncer les malfaiteurs, identifier chaque personne, à collaborer avec les forces de l’ordre et à renforcer la quadrilogie. Après, nous avons rencontré le Gouverneur de la province Makamba Monsieur Gad NIYUKURI qui nous a dit que la sécurité est en général bonne et que des irréguliers qui s’étaient observés dans les communes de Kibago et Mabanda ont été arrêtés.

Le Commissaire Régional Sud nous a dit que parmi 240 qui avaient été arrêtées, 89 ont été déjà libérées et que toutes les 151 qui restaient ont subi l’interrogatoire. Le même jour, il ya des personnes qui ont été libérées mais d’autres ont été transférées à la prison de Rumonge pour continuer des enquêtes.

Parmi ces dernières, il y en a qui ont accepté avoir reçu des formations militaires au Rwanda, dans le camp des réfugiés de Mahama, avoir reçu une somme de 70.000 Fbu chacun, des téléphones portables avec cartes Sim et de nouvelles cartes d’identité. Elles se déplaçaient en communiquant avec les gens qui devraient les accueillir dans leurs familles.

Arrivés en province Gitega, le Commissaire Régional Centre OPC1 Thaddée BIRUTEGUSA nous a dit que la sécurité est en général bonne dans sa région, que les comités mixtes de sécurité sont à l’œuvre et travaillent bien en collaboration avec la police. Il nous a parlé des personnes qui ont été arrêtées à bord des véhicules de transport et dont la majorité était des jeunes. Ces gens disaient qu’ils se rendaient en province Makamba à la recherche de l’emploi.

Mais comme ce mouvement était inquiétant, ils ont pris en collaboration avec l’administration la mesure de faire retourner ces gens sur leurs collines d’origine pour plus d’enquêtes. La plupart de ces gens venaient de la province Karusi. Ils ont également pris la mesure de saisir ces véhicules et de les garder au commissariat provincial de Karusi car leurs chauffeurs étaient impliqués dans cette affaire.

En province Karusi, le gouverneur de cette province Madame MBARUSHIMANA Calinie nous a dit que la sécurité est en général bonne. Elle a indiqué que 215 personnes avaient été arrêtées en province Gitega mais qu’après investigations, on a constaté que la plupart allait à la recherche de l’emploi et que c’est un phénomène qui s’observe depuis longtemps dans cette province. Elles ont alors été libérées. Cela a été confirmé par le Procureur de la République à Karusi qui a ajouté que seulement 19 personnes restaient en prison et que le parquet allait se saisir de leurs dossiers.

JPEG - 29 ko
Les véhicules de transport saisis au commissariat provincial de Karusi

Pour terminer, neuf véhicules de transport de type hiace, en bon état ont été saisies pour enquête et sont garés dans les enceintes du commissariat provincial de Karusi.

OP2 NGENDANZI Léonidas

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Référendum constitutionnel : un rendez-vous sécurisé
25 mai, par Dieudonné Niyonzima
Depuis le début de la campagne électorale qui a commencé le 1er mai 2018 (...)
Grâce à un dispositif sécuritaire adéquat.
22 mai, par Dieudonné Niyonzima
Durant toute la semaine du 14 au 20 Mai 208, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi