• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Le Ministre de la Sécurité Publique rencontre les policiers œuvrant dans les (...)

Le Ministre de la Sécurité Publique rencontre les policiers œuvrant dans les régions de police du Nord,Est,Sud et Centre

Ce Mardi le 06 et 7 Octobre 2015 à Masanganzira, commune Kiremba en Province de Ngozi et à Kivoga commune Rutana en Province Rutana, le Ministre de la Sécurité Publique, Commissaire de Police Chef Alain Guillaume Bunyoni a effectué une descente sur terrain pour rencontrer les policiers au travail dans les régions de police du Nord,Centre,Est et Sud de police en vue d’échanger sur la situation sécuritaire qui prévaut dans ces régions et au niveau national. Il était également question d’évaluer la situation routière,le morale et la discipline des policiers.

Le Ministre de la Sécurité Publique rencontre les policiers de la région Sud et Centre au travail à Kivoga(Rutana)Il a d’abord fait un entretien avec tous les officiers œuvrant dans ces régionaux et a ensuite rencontré les brigadiers et agents de ces mêmes régions.

Avant d’entrer en profondeur du sujet, le Ministre de la Sécurité Publique a transmis le message de Son Excellence le Président de la République Pierre NKURUNZIZA aux policiers. Le message était de remercier tous les policiers pour leur loyauté et abnégation qu’ils ont affichées pendant les moments d’insurrection dans six quartiers(Mutakura, Cibitoke, Musaga, Ngagara,Jabe et Nyakabiga) de la Capitale de Bujumbura et dans certaines localités de Bujumbura-Rural, Mwaro, Bururi et Makamba. Le même caractère les a caractérisé lors des attaques des malfaiteurs depuis l’Ouest, le Nord et en faisant des attaques ciblées aux hautes autorités de la police,de l’armée et les leaders politiques. Les policiers ont gardé la même attitude lorsqu’ils étaient diabolisés et insultés de toute sorte d’insultes. Les policiers se sont donnés corps et âme pour ramener la paix et la tranquillité dans le Pays en enlevant les barricades dans les rues,supprimer les rondes,empêcher les tueries, arrêter de brûler les maisons et véhicules,etc.

Au niveau sécuritaire, le Ministre a informé l’auditoire que la sécurité est totalement bonne sur toute l’étendue du territoire car dans une réunion d’ évaluation de la sécurité faite le 21 septembre 2015 aux cercles des officiers sis à Ngagara Q9, il a été remarqué que la sécurité est revenue à 90.3 %. Il a alors exhorté les policiers de doubler d’efforts et de rester vigilant pour ne pas retourner en arrière et surtout de ne pas tomber dans le piège des détracteurs comme ça était le cas de certains officiers lors du putsch avorté du 13 mai 2015 avorté.

Les commissaires Régionaux ont alors pris la parole à tour de rôle pour accueillir le Ministre et sa délégation y compris le Directeur Général de la police Nationale du Burundi et présenter les situations sécuritaires dans leurs Régions de police respectivent.

Ils ont fait savoir que la sécurité est généralement bonne même aux frontières depuis Kayanza,Kirundo,Muyinga,Cankuzo,Ruyigi,Rutana,Makamba et Bururi.
Toutefois, ils ont relevé des cas de vol, des cas de banditisme à main armée, vol du gros bétail, des cas de meurtre suite à la consommation des boissons prohibées « ikibarube », des règlements de compte suite à l’adultère, les conflits fonciers, des coups et blessures volontaires,incendie criminelle,les mouvements des jeunes qui disent aller en Tanzanie à la quête du travail,des rumeurs, des détentions illégales d’armes,des accidents de roulage ,des tueries conjugales où les hommes tuent leurs femmes et vice-versa.

Grâce à la quadrilogie, beaucoup de criminels ont été appréhendés et déférés devant la justice,des bandes de malfaiteurs ont été démantelées, plusieurs kilos de chanvre saisis et plusieurs milliers de litres de boissons prohibées versées par terre.

Quant aux mouvements des personnes vers la Tanzanie, la police les a directement arrêté et a envoyé les jeunes dans leurs familles. De plus,la police a multiplié les positions et les postes de contrôle.

A propos de la détention illégale d’armes par la population civile, la police a saisi des centaines de fusils, lance-roquettes,bombes,des grenades,des minutions, des tenues militaires et policières ainsi que d’autres effets.

S’agissant de la sécurité routière, le Ministre de la Sécurité Publique a donné la parole au Directeur Général de la Police Nationale du Burundi pour en faire un point.

Il a d’abord rappelé aux policiers que la police de roulage est le vitre du Pays, que le policier doit être en tenue complète et éviter la corruption qu’ils sont parfois accusés. Alors, il leur a demandé de servir d’exemple dans la lutte contre la corruption et la violation des lois. Il leur a exhorté de bien contrôler les documents, de punir les contrevenants et plus important fouiller les véhicules de façon qu’aucun malfaiteur,arme ou autre objet interdit ne passe au poste de police. Enfin, il n’a pas manqué de mettre en garde ceux qui seront attrapés dans la corruption.

Pour ce qui est de la discipline, il leur a félicité pour le travail louable accompli en ramenant la paix et la tranquillité au cours de la période insurrectionnelle,le désarmement de la population civile dans ces jours, l’arrêt des mouvements suspects des personnes vers des endroits non connus, le retour de celles-ci dans leurs familles et de ne pas avoir pas prêté oreilles attentifs aux perturbateurs de sécurité.

Pour cette raison, il a demandé aux policiers de maintenir la cohésion,l’unité,l’esprit de groupe,éviter les soupçons entre policiers,rester neutre, toujours faire preuve de retenue en cas d’agression et aux cas extrêmes faire usage légal de la contrainte.

Aux responsables, il leur a demandé de toujours faire l’encadrement,le suivi et l’évaluation du comportement de leurs hommes, écouter leurs doléances et corriger les méconduites.

Avant de terminer, le Ministre a demandé aux policiers de toujours prier pour eux-même, leurs familles, leurs travail,la nation,les autorités,avoir l’esprit d’équipe car la police est une famille et de toujours respecter et faire respecter les lois et les institutions.

OP2 Patrick NZOHABONAYO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission télévisée de la semaine du 15 au 21/10/2018 ;la sécurité à l’Aeroport de Bujumbura
19 octobre, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle du rôle de la police dans la sécurisation de (...)
Emission radio et télévisée de la semaine du 08 au 14:Sécurité dans la commune Muha
12 octobre, par Constance NKOBWA
Cette emission parle de la sécurité de la commune Muha ainsi que la (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi