• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Atelier sur la redynamisation et l’opérationnalisation des comités mixtes de (...)

Atelier sur la redynamisation et l’opérationnalisation des comités mixtes de sécurité dans les provinces de Karusi, Kayanza, Kirundo, Muyinga et Ngozi

En date du 11 novembre 2015, en province Ngozi, dans la salle de la Mutuelle, le Secrétaire Permanent du Conseil National de Sécurité accompagné des consultants ont tenu un atelier sur la redynamisation et l’opérationnalisation des comités mixtes de sécurité à l’égard des représentants administratifs, des représentants de la police et de l’armée, ceux issus du domaine la santé et ceux de la justice, des représentants de la société civile ainsi que des représentants des femmes et des jeunes tous issus des provinces de Karusi, Kayanza, Kirundo, Muyinga et Ngozi.

JPEG - 52.1 ko
Au milieu, le Secrétaire Permanent du Conseil National de Sécurité

Après le mot d’accueil, le Secrétaire Permanent du Conseil National de Sécurité a d’abord félicité les nouveaux élus. Il a dit à tous ceux qui étaient présent que la sécurité est l’affaire de tous et qu’elle englobe plusieurs domaines à savoir le domaine politique, socio-économique et environnemental. La sécurité est la base du développement durable.

Dans son exposé, l’ambassadeur MARORA Sylvestre a dit que tout le monde doit être associé dans la recherche de la sécurité. Il a sensibilisé les participants à la mise en place de ces comités mixtes de sécurité inclusifs, à leur redynamisation et opérationnalisation là où ils ne sont pas encore opérationnels.
Il leur a rappelé que ces comités mixtes de sécurité sont d’une grande importance car c’est une stratégie utilisée dans d’autres pays pour recouvrer la paix et la sécurité.

Ces comités mixtes de sécurité sont constitués par des membres provenant de la communauté locale à tous les niveaux, en tenant compte de la représentation multisectorielle, selon le genre et l’âge.

Dans d’autres exposés, on est revenu sur l’importance de l’échange d’information entre les membres de ces comités, l’importance du payement de l’impôt par la population ainsi que la relation entre le planning familial et le patriotisme.

La population de la zone Gakere, en commune Kiremba, l’une des postes de police pilotes, apprécie positivement le rôle des comités mixtes de sécurité et admet que ces comités sont inclusifs.

Cet avis a été soutenu par le Commissaire de la région Nord de police OPC1 GAHITIRA Félix qui a dit que ces comités sont opérationnels et qu’ils ont beaucoup aidé dans le démantèlement d’un groupe de malfaiteurs qui avait dernièrement attaqué dans la commune Kabarore en province Kayanza.

En clôturant, le Gouverneur de la province Ngozi a remercié les organisateurs de l’atelier et a promis la mise en œuvre rapide des recommandations faites.

Et de son coté, le Secrétaire Permanent du Conseil National de Sécurité a enfin invité tous les participants à travailler ensemble pour la sauvegarde de la sécurité humaine et de la sécurité par tous et a dit que l’année prochaine sera à l’évaluation des réalisations des comités mixtes de sécurité à travers tout le pays.

Léonidas NGENDANZI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Pour mieux encadrer les jeunes en vacances
9 août, par Dieudonné Niyonzima
Dans l’avant-midi du 08 aout 2018, le Ministre de la Sécurité Publique et de (...)
UNE SEMAINE JONCHEE D ‘ACCIDENTS DE ROULAGE
8 août, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 30 juillet au 05 Aout 2018 a été caractérisée par des accidents (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi