• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Le Conseil National de Sécurité renforce les capacités des comités mixtes de (...)

Le Conseil National de Sécurité renforce les capacités des comités mixtes de sécurité humaine

Le Conseil National de Sécurité a organisé à MAKAMBA (Lieu Nonara Hotel) un atelier de redynamisation et l’opérationnalisation des comités mixtes de sécurité humaine composés des agents de l’administration territoriale et des différents services de l’Etat(2/3), de la société civile(1/3), des femmes( au moins 30%) et des jeunes(au moins 40%) issus des provinces de Bururi, Makamba, Rutana et Rumonge ce Mercredi le 2 décembre 2015.

Ces comités sont des organes d’appui aux conseils communaux et doivent se retrouver au niveau communal, zonal et collinaire ou quartier..

Le représentant du gouverneur de la province de Makamba qui a accueilli les participants a fait savoir que les comités mixtes existent dans cette province et qu’ils se tiennent mensuellement pour évaluer l’état sécuritaire et de préparer la réponse aux risques des menaces politiques, socio-économiques et environnementales..

JPEG - 67.7 ko
Au milieu,le Secrétaire Permanent du Conseil National de Sécurité

A son tour, le Secrétaire Permanent du Conseil National de Sécurité a d’abord félicité les nouveaux élus. Il leur a précisé que la population attend beaucoup d’eux et que pour y arriver la garantie de la sécurité est impérative pour le développement durable. Il a ensuite dit à tous ceux qui étaient présents que la sécurité est l’affaire de tous et qu’elle englobe tous les domaines de la vie du Pays.

Dans son exposé, l’ambassadeur MARORA Sylvestre a dit que le concept de sécurité humaine souligne la nécessité d’un nouveau cadre permettant de garantir tout à la fois : la paix et la sécurité, le développement et les droits de l’Homme..

Pour cette raison, une synergie inclusive à la fois des corps de défense et de sécurité, l’administration, la société civile, la population, etc. est nécessaire dans le but de prévenir ou protéger la population contre les menaces à la sécurité par une action efficace. Tout le monde doit être associé dans la recherche de la sécurité non pas seulement la sécurité physique mais la sécurité humaine (intégrée)..

Il a exhorté les participants à la mise en place des comités mixtes de sécurité, à leur redynamisation et opérationnalisation là où ils ne sont pas encore opérationnels..

Il leur a rappelé que ces comités mixtes de sécurité sont d’une grande importance car c’est une stratégie utilisée pour trouver des réponses aux menaces multisectorielles qui sont de deux ordres : menaces réelles et menaces potentielles..

Les comités mixtes de sécurité humaine dans ces communes doivent privilégier des mesures :
-  Centrées sur l’individu (vivre à l’abri de la peur, à l’abris des besoins fondamentaux et vivre dans la dignité)
-  Globales (holistiques)
-  Adaptées à chaque contexte
-  Qui visent la prévention et la protection
-  Visant à réduire les risques de conflit
-  A éliminer les obstacles au développement
-  A promouvoir les droits de l’Homme pour tous.

A la fin de son exposé, il a demandé aux participants de faire une large sensibilisation de toute la population pour permettre une meilleure appropriation et autonomisation de la sécurité..

D’autres exposés ont portaient sur le contenu du programme d’éducation et formation patriotique, ensuite l’éducation de la population à l’échange des informations..

Pour la formation patriotique, le formateur est revenu sur l’amour de notre Pays en respectant les symboles de la République, en payant les impôts et taxes, l’’amour du travail, l’entreprenariat, etc.

Pour l’échange d’information, le formateur a dit aux participants qu’une bonne information doit être donnée à temps, protéger la source et la transmettre au destinataire seulement..

JPEG - 77.5 ko
Les participants à l’atelier de redynamisation et l’opérationalisation des comités mixtes de sécurité humaine à MAKAMBA

Au cours de cet atelier, les participants ont formulé à titre indicatif les recommandations suivantes :
-  Former une synergie inclusive dans les comités mixtes de sécurité
-  Restituer le contenu du cahier de charge à tous les niveaux
-  Etablir un système d’alerte précoce
-  Etablir les registres de contrôle des mouvements des personnes
-  Pour l’administration, maîtriser l’assiette fiscale en vue d’éviter l’évasion fiscale
-  Prévoir les rencontres permanentes des comités mixtes de sécurité humaine
-  Pour les menaces d’inondation en Province Rumonge, déménager urgemment les populations vivant dans les milieux sous risques.
-  Continuer la formation patriotique.

Pour terminer, il faut signaler que de tels ateliers de redynamisation et l’opérationnalisation des comités mixtes de sécurité humaine ont été organisés pour toutes les provinces et tous les acteurs de sécurité. Ces activités ont pris fin ce 2 décembre 2015 à MAKAMBA. Au début de l’année prochaine, commenceront les activités d’évaluation..

OP2 Patrick NZOHABONAYO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Référendum constitutionnel : un rendez-vous sécurisé
25 mai, par Dieudonné Niyonzima
Depuis le début de la campagne électorale qui a commencé le 1er mai 2018 (...)
Grâce à un dispositif sécuritaire adéquat.
22 mai, par Dieudonné Niyonzima
Durant toute la semaine du 14 au 20 Mai 208, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi