• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Séance d’échange entre cadres de la Police...

Séance d’échange entre cadres de la Police...

Ce 20 janvier 2016 dans la salle de réunion de la direction générale du Burundi, deux officiers de la PNB ont fait un exposé sur le développement des compétences des commandants de sécurité"raising security leader’s skills" à l’intention des cadres policiers. Cet exposé a été préparé sur base d’un stage effectué par 3 officiers à l’académie de police du Caire(Egypte).

Les hauts cadres de la PNB au cours d'une séance d'échangeIls ont d’abord défini le leadership moderne,les caractéristiques d’un commandant(leader) de police, les types de commandants modernes et leur rôle.
Dans le développement, ils ont précisé que les exigences de la population, les nouveaux défis, les élus, le respect des droits de la personne humaine,les besoins des corps de sécurité,etc. obligent la police à choisir des commandants charismatiques capables de répondre à toutes ces préoccupations.

Il ont fait savoir qu’un leader est celui qui a la vision, les capacités d’influencer et fédérer un groupe, qui a des buts et des objectifs dans sa mission, créer des relations de confiance du groupe, qui a la capacité de lâcher son leadership lorsque la situation l’exige,etc. Pour cette raison, il doit avoir les compétences humaines, intellectuelles et techniques.

Un commandant est quelqu’un qui sait planifier les opérations, organiser son travail et les hommes, coordonner les activités, évaluer et contrôler ses plans. Il doit alors savoir élaborer et expliquer ses stratégies ainsi que gérer les crises de sécurité. Il exerce ses fonctions dans le strict respect de la loi, les droits de l’homme et les standards internationaux de la justice criminelle.

Concernant la planification, elle permet de :
- Eviter l’improvisation qui souvent entraîne l’usage de moyens tactiques et techniques inappropriés
- Désigner les responsables afin de savoir ceux qui vont rendre compte
- Résister à la fatigue qui entraîne l’impatience avant d’atteindre l’objectif
- Eviter la peur panique qui engendre l’abandon ou l’usage des moyens disproportionnés
- Eviter l’impatience qui conduit à la précipitation et à la provocation
- Résister à la provocation pour éviter la vengeance
- Résister à la pression d’où elle vient car on connait l’objectif dès le départ

Pour la gestion d’une crise de sécurité, le commandant doit connaître le genre de crise, connaître les causes profondes d’une crise et savoir la gérer car un gestionnaire n’improvise pas.

A cet effet, il doit avoir les compétences de négociation :
- L’acceptation des principes de négociation
- La maîtrise des méthodes et techniques de négociation
- La maîtrise de l’objet de négociation
- Les objectifs de négociation
- La volonté d’aboutir à une résolution
- La force et le courage de faire des concessions

Après négociation, les indicateurs suivants permettent au commandant d’évaluer la maîtrise de la crise de sécurité :
- L’absence ou la diminution des contraventions, délits et crimes
- Le degré de confiance entre les concitoyens
- Le degré de confiance entre les corps de sécurité et la population
- La liberté pour toute personne d’exercer et de jouir des droits fondamentaux de la personne humaine et du citoyen.
- Les stratégies et les moyens pour prévenir et réagir efficacement aux situations de crise,etc.

Signalons que le directeur général de la police nationale du Burundi a proposé que de telles séances puissent être organisées régulièrement dans tous les domaines de la PNB afin de partager des connaissances à tous les niveaux.

OP1 Patrick NZOHABONAYO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission radio et télévisée : Atelier de sensibilisation de la population sur la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre
22 juin, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle de l’état d’avancement de la collecte des armes (...)
La Police du Burundi toujours au service de la population
19 juin, par Constance NKOBWA
La sécurité a été globalement bonne sur l’ensemble du territoire national durant (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi