• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > EVALUATION DE LA GESTION DE L’INSURRECTION DE 2015

EVALUATION DE LA GESTION DE L’INSURRECTION DE 2015

En date du 8 Avril 2016, au Cercle des officiers de police sis à Ngagara Quartier 9, la Direction Générale de la Police Nationale du Burundi a organisé une réunion d’évaluation de la gestion de l’insurrection qui avait commencé le 26 Avril 2015.
L’objectif de cette réunion était d’identifier les défis, les forces et les faiblesses afin d’améliorer son professionnalisme.

JPEG - 939.5 ko
Les cadres de la Police Nationale du Burundi au cours de l’évaluation de la gestion de l’insurrection

L’insurrection avait été caractérisée par des actes de vandalisme et de violence sans précédent envers les forces de l’ordre en premier lieu et envers la population qui s’est parfois vue prise en otage par les insurgés qui les empêchaient d’aller vaquer à leurs activités quotidiennes.

Lors de cette réunion d’évaluation, il a été constaté que le défi majeur est le cadre légal qui est inadapté aux situations et actions qui se sont passées pendant l’insurrection. La police dispose des lois et règlements qui lui confèrent les missions de maintien et rétablissement de l’ordre ainsi que la légalité d’une manifestation reprise dans la Constitution de la République du Burundi en son article 32 et la loi n° 1/28 du 5 Décembre 2013 portant réglementation des manifestations sur la voie publique et réunions publiques.

Avec les violences inouïes qui ont été exercées par les insurgés ainsi que les actes de terrorisme qui en ont suivi, il s’est avéré que les lois régissant les manifestations publiques soient révisées pour les adapter aux situations pouvant se présenter lors des manifestations qui tournent en insurrection.

Signalons qu’en 2015, la Police Nationale du Burundi fêtait ses dix ans d’existence lorsqu’elle a été confrontée à la gestion de l’insurrection tout en assurant la sécurisation des élections, lesquelles élections se sont déroulées sans aucun incident sécuritaire.

OP1 Kankurize Francine

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Des opérations fructueuses
13 novembre, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 02 au 10 novembre 2018 a été caractérisée par du calme sur tout (...)
Emission radiodiffusée du 26 Octobre 2018.
29 octobre, par Dieudonné Niyonzima
La cellule communication du ministère de la sécurité publique et de la gestion (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi