• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > PRESENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2014 SUR L’OBSERVATOIRE DE LA VIOLENCE ARMÉE (...)

PRESENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2014 SUR L’OBSERVATOIRE DE LA VIOLENCE ARMÉE AU BURUNDI.

Ce vendredi le 27 juin 2016, la Commission Nationale Permanente de lutte contre la prolifération des Armes légères et de Petit calibre (CNAP) du Burundi en partenariat avec Action on Armed Violence (AOAV) ont présenté à l’Hotel Best Outlook a présenté le rapport annuel 2014 sur l’observatoire de la violence armée au Burundi.

Ce rapport est le fruit d’un an de collecte de données par l’Observatoire de la Violence Armée (OVA) sur les incidents de violence armée durant la période allant de janvier à décembre 2014 et sur tout le territoire burundais.

L’objectif premier de ce rapport annuel est d’analyser les causes, dynamiques, tendances et impacts des violences armées au Burundi en 2014 afin de pouvoir dresser l’état des lieux dans ce domaine et guider les divers programmes de réduction des violences.

Selon les données de l’OVA, en 2014, 1 450 incidents de violence armée ont fait 1 850 victimes au total. Le Burundi connait 5,2 cas d’homicides pour 100 000 habitants. Contrairement à l’idée générale reçue, la violence armée au Burundi est d’abord liée à la criminalité (le banditisme et le vol armé représentant à eux seuls près de 33,50% des incidents répertoriés pour la période observée), alors qu’en 2014 les violences armées d’ordre politique représentent 2% des incidents. Les conflits fonciers sont aussi une source importante de violences (15,60% des incidents).

Les hommes sont plus touchés par ces événements de violence armée que les femmes et c’est entre l’âge de 25 et 39 ans que les Burundais et Burundaises sont plus à risque d’être victimes de tels actes. Les hommes sont les principaux auteurs de violences armées, surtout entre 25 et 29 ans. C’est en soirée et durant la nuit, à leur domicile ainsi que sur les routes ou chemins, que les Burundais sont plus susceptibles de subir des incidents de violence armée.

Les provinces les plus touchées par la violence armée en 2014 ont été respectivement Bujumbura Mairie (243 incidents), Muramvya (118 incidents) et Gitega (109). Toutefois, en utilisant le ratio incidents par population, Cankuzo remplace Gitega comme troisième province qui a enregistré le plus d’incidents.

Ce sont les armes blanches qui sont les armes les plus utilisées pour commettre des violences, suivies des armes à feu et des explosifs. Aussi, l’analyse des données a montré une relation entre la proximité des frontières et l’avènement d’incidents de violence armée commis avec des armes à feu.

PDF - 4.1 Mo
PRESENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2014 SUR L’OBSERVATOIRE DE LA VIOLENCE ARMÉE AU BURUNDI.

OPP2 KARANGWA Innocent

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Référendum constitutionnel : un rendez-vous sécurisé
25 mai, par Dieudonné Niyonzima
Depuis le début de la campagne électorale qui a commencé le 1er mai 2018 (...)
Grâce à un dispositif sécuritaire adéquat.
22 mai, par Dieudonné Niyonzima
Durant toute la semaine du 14 au 20 Mai 208, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi