• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > La police intercepte un réseau de trafic de jeunes filles

La police intercepte un réseau de trafic de jeunes filles

JPEG - 45.4 ko
Deux kenyans et une burundaise trafiquants de filles

Ce lundi 6 juin, à la police de l’Air, des Frontières et des Etrangers (PAFE), la Police des Mineurs et la Protection des Mœurs a intercepté un réseau de trafiquants de jeunes filles à destination des pays arabes comme l’Arabie Saoudite et l’Oman.

Ce réseau de trafiquants de jeunes filles est composé par deux personnes de nationalité kenyane dont un homme et une femme habitant à Naïrobi au Kenya qui, en complicité avec des burundais, collectent de jeunes filles mineures, âgées entre 16 et 18ans, mais pour lesquelles ils obligeaient de déclarer un âge variant entre 22 et 24ans. Selon les dires de ces trafiquants appréhendés, elles seraient accueillies dans ces pays par un éthiopien et une tanzanienne.

Ils trompent ces jeunes filles qu’ils vont leur chercher du travail domestique dans ces pays arabes à un salaire équivalant à 200 dollars le mois. Mais en réalité, elles sont utilisées dans des traitements inhumains et dégradants ou même abusées de toute sorte. Une de ces jeunes filles qui sont déjà arrivées dans ces pays est parvenue à envoyer un message à la police burundaise en demandant de lui porter secours. La police est à l’œuvre pour obtenir sa libération.

Signalons que la semaine passée, la police avait intercepté une vingtaine de filles qui étaient collectées par une association «  Royal services  » soit disant pour leur chercher un travail domestique dans ces pays arabes. Les enquêtes sont en cours pour apporter la lumière à ces cas.

OPP2 RUPFUNYIMPINGA Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Remise de diplômes à l’Institut Supérieur de Police
17 décembre, par Dieudonné Niyonzima
La troisième promotion des candidats officiers de la police nationale du (...)
La mise en œuvre du projet « Ewe Burundi Urambaye »
5 décembre, par Dieudonné Niyonzima
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet “Ewe Burundi urambaye” initié par (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi