• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Réunion d’évaluation de la Direction Générale de la Police Nationale du (...)

Réunion d’évaluation de la Direction Générale de la Police Nationale du Burundi

Ce mercredi 20 juillet, dans les enceintes du Cercle des officiers de police, le Directeur Général de la Police Nationale du Burundi, CPP André NDAYAMBAJE, a tenu un réunion d’évaluation à l’endroit de l’administration centralisée, des services déconcentrés, les commissaires régionaux et les commissaires provinciaux.

Comme présentée par les commissaires régionaux, la situation sécuritaire est généralement bonne sur toute l’étendue du pays malgré les criminalités de Droit commun tels que des cas de vols ou de conflits fonciers suivis d’assassinat, de cas vol de vaches observés surtout à Cankuzo ainsi que l’incendie enregistrée dans la réserve naturelle de la Ruvubu. Les accidents de roulage constituent une source d’insécurité indéniable. La police est appelé à doubler d’effort pour les prévenir en faisant des contrôles minutieux sur la voie publique.

La police lutte activement contre toutes ces sortes de criminalité. Elle a démantelé de bandes de bandits armés, de multiples criminels sont appréhendés et traduits en justice. Aussi, la police organisée de multiples fouilles perquisitions dans toutes les régions de police où elle a saisi des armes et effets policiers. Elle a déversé une quantité importante des boissons prohibées.

La réunion s’est ensuite focalisée sur l’évaluation de l’état de la mise en œuvre du plan d’actions de la Direction Générale de la police nationale du Burundi, l’action récursoire contre les mandataires de l’Etat où le fonctionnaire qui causerait un dommage à l’Etat en occasionnant des dommages et intérêt aux tiers sera lui même tenu de réparer ces dommages.

Le Directeur Général a rappelé aux participants la poursuite de l’exécution du plan d’action de lutte contre la corruption au sein du Ministère de la Sécurité Publique. Il leur a recommandé de s’investir activement pour combattre la corruption surtout sur la voie publique et démasquer les cas de fraude.

Signalons qu’à la fin de la causerie, le Directeur Général de la Police Nationale du Burundi a recommandé à ces responsables d’organiser des réunions à tous les niveaux afin de recueillir les doléances des policiers.

OPP2 RUPFUNYIMPINGA Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Pour mieux encadrer les jeunes en vacances
9 août, par Dieudonné Niyonzima
Dans l’avant-midi du 08 aout 2018, le Ministre de la Sécurité Publique et de (...)
UNE SEMAINE JONCHEE D ‘ACCIDENTS DE ROULAGE
8 août, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 30 juillet au 05 Aout 2018 a été caractérisée par des accidents (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi