• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Mini-conférence conjointe sur la prévention des risques de catastrophes

Mini-conférence conjointe sur la prévention des risques de catastrophes

Ce mardi 27 décembre 2016, dans la salle des réunions du ministère de l’environnement et de l’eau s’est tenue une mini conférence conjointe animée par le président de la plateforme de la prévention des risques de catastrophes et Directeur Général de la Protection Civile (CPP Ntemako Antoine), le Directeur de l’urbanisme et celui de l’eau.

Ladite mini-conférence était animée à l’intention des journalistes des différents média et services de communication publics que privés qui sont regroupés dans le Réseau National d’Information sur les Risques de Catastrophes (RNI-RC).

Elle fait suite de la descente organisée par le réseau sur le littoral du lac Tanganyika, tout précisément dans le quartier de Kibenga Lac où on observe des constructions anarchiques jusqu’à faire éloigner les eaux du lac, ce qui constitue une menace pour la population en général et pour la vie des personnes concernées en particulier.

Alors que la loi de l’eau et le code foncier prévoient une zone protégée de 25m le long des rives d’une rivière et 150m sur le littoral des lacs, certaines personnes se sont permis de construire non seulement dans ces zones, mais aussi en matériaux durables et en éloignant les eaux du lac Tanganyika.

Les conférenciers ont tous interpellé l’administration de la municipalité de s’investir activement pour déplacer les personnes qui occupent les zones à haut risques tels que Kibenga Lac et Kumase. En effet, ces personnes se sont installées anarchiquement dans ces zones protégées. Outre la pollution de ces lieux, ces personnes sont exposées à un risque d’épidémie de dysenterie ou de choléras car elles n’ont pas de latrines et ces zones sont souvent inondées par les eaux de pluie.

Les conférenciers interpellent ces familles à avoir un sens de responsabilité et quitter ces lieux afin d’éviter une catastrophe. L’administration doit les sensibiliser sur l’ampleur du risque dont elles courent en cas de catastrophe naturelle qui surviendrait dans ces lieux. Ils seraient même difficilement accessibles aux secouristes à cause de l’absence de pistes ou rues cyclables.

Signalons que le RNI-RC a vu le jour avec l’atelier du 5 au 7 décembre 2016 en vue de former des journalistes sur la communication dans la prévention des risques de catastrophe et en situation d’urgence lors de la survenance situation de catastrophe.

OPP2 Rupfunyimpinga Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission télévisée de la semaine du 15 au 21/10/2018 ;la sécurité à l’Aeroport de Bujumbura
19 octobre, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle du rôle de la police dans la sécurisation de (...)
Cibitoke-Camakombe:une attaque terroriste de plus en provenance Rwanda
9 octobre, par Dieudonné Niyonzima
Dans la nuit du 07 au 08 octobre 2018, vers 03 heures du matin, un groupe (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi