• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > La Police burundaise a appréhendé des escrocs

La Police burundaise a appréhendé des escrocs

Ce samedi 4 mars 2017, au Commissariat de la Police Judiciaire, la Police a présenté à la presse cinq escrocs appréhendés le 2 mars 2017 à 9h00 dans le quartier INSS. Selon les plaintes des victimes, une somme de plus de 15.800.000 FBu avait été escroquée par ces bandits.

Ces escrocs travaillent en chaîne dans un groupe de criminels pour escroquer de l’argent à des victimes d’avance identifiées et opère en deux phases :

D’abord, ils cherchent l’identité complète de la victime (son nom et prénom, son âge, sa provenance, sa résidence actuelle, son niveau d’étude, ses amis et connaissances ainsi qu’une parenté ou une connaissance résident à l’étranger à laquelle un des cinq escrocs va se passer pour elle).

En second lieu, ils se répartissent les tâches dans la mise en confiance de la victime. Un des cinq bandits appelle la victime par un numéro de l’étranger par système de Rooming, se passant pour un proche ou une connaissance de la victime se trouvant à l’étranger pour l’aider dans la vente des pierres précieuses venant de la République Démocratique du Congo. Il lui indique un endroit où il va rencontrer une seconde personne se passant pour vendeur venant de la RDC.

Une fois la victime confrontée au faux vendeur, le soi-disant parent de la victime envoie une troisième personne pour vérifier la qualité de la marchandise et le confirme. Une quatrième personne vient faire le commissionnaire pour les approcher à un blanc qui serait quelque part dans un hôtel que le soi-disant parent a indiqué à la victime. Le détenteur exige alors une caution pour libérer la marchandise, ce que le soi-disant parent suggère à la victime moyennant une somme de quelques millions après la vente de la marchandise. Le commissionnaire et la victime se rendent à cet hôtel avec la marchandise et le commissionnaire disparaît dans la nature.

Le Ministère de la Sécurité Publique regrette que de tels cas d’escroquerie persistent malgré les efforts consentis pour l’éradiquer. Il rappelle à la population que les appels inconnus proposant une caution pour avoir des pierres précieuses, de l’emploi dans des organismes non gouvernementaux, l’octroi des documents tels que les permis de conduire, les diplômes ou tout autre document administratif proviennent des escrocs qui veulent spolier leur argent. Il invite alors toute personne qui aurait été escroqué dans de telles circonstances à se présenter au bureau du Commissariat Général de la Police Judiciaire pour vérifier si ce sont les mêmes escrocs qui les auraient spoliées de l’argent.

Signalons que de tels cas avaient été rapportés à la police judiciaire. Les escrocs se passaient par de personnes voulant recruter du personnel pour le Médecin sans frontière et exigeaient une machine portable dans lequel ils allaient installer un logiciel de travail, laquelle machine était sur le champ subtilisée.

OPP2 Rupfunyimpinga Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission radio et télévisée de la semaine du 17 au 23/9/2018
21 septembre, par Constance NKOBWA
Cette emission parle de la formation en matière de la sécurité routière à (...)
une rentrée scolaire en toute sécurité
20 septembre, par Dieudonné Niyonzima
L a semaine du 10 au 16 septembre 2018 a été généralement calmeꓸLa population a (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi