• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > La Police contre la fraude et la contrefaçon ce certains produits

La Police contre la fraude et la contrefaçon ce certains produits

Le jeudi 1er juin, la Police a fait visité à la presse une unité de fabrication des produits contrefaits à Kajaga et elle lui a par la suite présenté les marchandises fraudées saisies à Gatumba à la frontière avec la République Démocratique du Congo (RDC).

La contrefaçon implique une usine sise à Kajaga qui fabrique des boissons sous de fausse étiquette de Simba Waragi venant de l’Ouganda. Quant à la frontière, des pagnes et des boîtes de conserve fraudées à partir de la RDC ont été saisies.

A Kajaga, la Police a découvert une société appelée Royal Crown, appartenant à un rwandais vivant en RDC et un indien vivant au Burundi. Ils avaient demandé l’autorisation d’installer une unité de production d’eau minérale, de jus et de liqueur appelée Vodka.

Contrairement aux recommandations du Ministère du commerce et de l’industrie de chercher toutes les autorisations nécessaires avant toute activité, ils ont commencé à fabriquer une liqueur avec des produits non encore identifiés pouvant être nocif à la santé de la population. En plus, ils y appliquent des étiquettes de Simba Waragi,avec les mêmes indications qu’on trouve sur une liqueur fabriquée en Ouganda. Plus de 10.000 bouteilles pleines ont été découvertes.

A Gatumba, grâce à la vigilance et la minutieuse fouille opérée quotidiennement, la Police a saisi, à bord d’une voiture TI, des marchandises fraudées composées de 52 pagnes non découpées, 212 boîtes de conserves des sardines Anny et 530 pièces de lait loya.

Le Ministère de la sécurité publique rappelle que ces cas constituent des crimes contre l’économie nationale car les fraudeurs ne paient pas des taxes, causent un grand manque à gagner au niveau du fisc et profitent de cette situation pour faire une concurrence déloyale aux honnêtes commerçants. Le Ministère interpelle tout burundais de prendre au sérieux ce genre de crime contre l’économie nationale et de faire sien le combat contre la fraude afin de participer au développement de son pays.

Signalons que, outre les marchandises fraudées, la Police a aussi saisi 55 Kg de chanvre indien, des médicaments et divers autres produits.

OPP2 Rupfunyimpinga Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission télévisée de la semaine du 15 au 21/10/2018 ;la sécurité à l’Aeroport de Bujumbura
19 octobre, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle du rôle de la police dans la sécurisation de (...)
Cibitoke-Camakombe:une attaque terroriste de plus en provenance Rwanda
9 octobre, par Dieudonné Niyonzima
Dans la nuit du 07 au 08 octobre 2018, vers 03 heures du matin, un groupe (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi