• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > REUNION CONJOINTE DES MINISTRE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET CELUI DE (...)

REUNION CONJOINTE DES MINISTRE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET CELUI DE L’INTERIEUR ET DE LA FORMATION PATRIOTIQUE

Le vendredi 7 juillet, à Kobero, deux ministres, CPC Bunyoni Alain Guillaume, Ministre de la sécurité publique et Monsieur Barandagiye Pascal, Ministre de l’intérieur et de la formation patriotique, ont conjointement tenu une réunion à l’intention de tous les gouverneurs de province et tous les commissaires provinciaux et régionaux de Police. L’objectif était de leur rappeler les rapports fonctionnels qu’ils doivent constamment entretenir entre eux pour le perpétuel renforcement de la sécurité du pays en général et de la province en particulier.

Le Ministre de la Sécurité Publique a rappelé que le Gouverneur coordonne les services provinciaux, sans préjudice de la loi. En ce qui est de la Police, le Gouverneur doit assurer la coordination sans se substituer au commandement. Ils doivent mutuellement entretenir un climat sain de collaboration à travers une bonne communication en échangeant toutes les informations sécuritaires.

Quant au Ministre de l’Intérieur et de la Formation Patriotique, Il a fait remarquer l’importance des pertes causées par les incidents survenus suite aux malentendus en rapport avec certaines décisions prises sans consultation par les autorités administratives et policières. Il a par ailleurs rappelé que dans la quadrilogie, l’administration et la Police sont les deux premiers piliers sur lesquels tous les autres intervenants s’appuient pour mieux fonctionner. Un tout simple malentendu entraîne des conséquences néfastes pour la province et pour le pays.

Les participants avaient d’abord suivi deux exposés. Le premier exposé a été présenté par Commissaire général chargé de la Formation, CP Yamuremye Tharcisse, sur les principes de la Police de proximité s’inscrivant dans l’objectif global du Gouvernement en matière de réforme du secteur de sécurité a été de mettre en place une police républicaine, démocratique, moderne, professionnelle et proche du citoyen. Le second exposé présenté par Déo Ruberintwari se rapportait sur les rapports fonctionnels entre les gouverneurs de province et les Commissaires provinciaux. Le Gouverneur, en tant que Représentant du Chef de l’Etat et du Gouvernement dans la province, a les prorogatifs de requérir l’intervention de Forces de Défense et de Sécurité pour rétablir l’ordre ou assurer la sécurité publique.

Ces dispositions sont souvent mal interprétées par telle ou telle autre autorité, créant ainsi des malentendus dans l’exécution des missions et tâches leur assignées. Alors qu’il devait y avoir une collaboration dans l’exécution des missions, il s’observe des fois une absence totale de communication dans l’exécution de certaines tâches, ce qui cause préjudice à la population en général et aux intérêts de la province en particulier.

A la fin de la réunion, les ministres ont fait trois recommandations aux participants. Le gouverneur de province doit assurer la coordination des services de la province sans préjudice des lois qui régissent ces services. Ils doivent en outre entretenir une bonne collaboration entre tous les services de la province, une bonne communication horizontale et verticale en échangeant toutes les informations visant le renforcement de la sécurité et résilier aux pressions et aux sentiments qui peuvent les inciter à prendre des décisions inadéquates.

Signalons que tous les cinq commissaires régionaux de Police, le Maire de la ville de Bujumbura et les dix-sept gouverneurs de province, le Commissaire municipal et les dix-sept Commissaires provinciaux étaient tous invité à cette réunion.

OPP2 Rupfunyimpinga Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Référendum constitutionnel : un rendez-vous sécurisé
25 mai, par Dieudonné Niyonzima
Depuis le début de la campagne électorale qui a commencé le 1er mai 2018 (...)
Grâce à un dispositif sécuritaire adéquat.
22 mai, par Dieudonné Niyonzima
Durant toute la semaine du 14 au 20 Mai 208, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi