• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Les accidents de la route augmentent en période de saison sèche

Les accidents de la route augmentent en période de saison sèche

La police spéciale de roulage et de sécurité routière (PSR-SR) : Les accidents de la route augmentent en période de saison sèche…

Suite aux multiples fêtes et les enfants qui prennent les véhiculent à l’insu des parents, les accidents sur la voie publique se multiplient pendant la période de la saison sèche.

Durant la période de saison sèche, en Mairie de Bujumbura, la police de roulage et de sécurité routière (PR-SR) enregistre un nombre important d’accidents sur la voie publique. Beaucoup de chauffeurs conduisent à grande vitesse et ne respectent souvent pas les dispositions du code de la route en matière de la circulation sur la voie publique. Cet excès de vitesse est la cause principale de la majorité des accidents qu’on enregistre dans toute saison sèche surtout les week-ends où est encaissé plus de 85 % des cas. Le constat est qu’ils sont nombreux en période de saison sèche que dans la période de saison des pluies. Le registre de permanence tenu quotidiennement par les OPJ fait état de 170 cas d’accidents constatés en Mars 2014 avec 3 personnes décédées et 71 blessées alors que ce mois de Juillet 2014 a connu 223 cas d’accidents constatés avec 7 personnes décédées ainsi que 97 blessées comme dégâts humain.

« Cela est dû à la conduite en état d’ébriété. Dans des cas plus graves, le conducteur est souvent manifestement ivre », explique un des OPJ qui font le constat des accidents. Il indique par ailleurs que le nombre est de loin supérieur car certains accidentés préfèrent un règlement à l’amiable plutôt que se confier à la justice car, outre la longueur de la procédure, les amandes sont trop exorbitantes.

Quant à Vincent, un conducteur d’un véhicule dans une société privée, les accidents ont souvent origine à des chauffeurs des bus de transport en commun qui sont souvent pressés pour prendre des clients, coupant ainsi la priorité aux autres véhicules.

« Disons plutôt que les accidents augmentent car les enfants sont tous en vacance. Ceux-ci prennent les véhicules des parents et les conduisent après des fêtes d’où ils rentrent souilles » conclut amèrement Dévote, une mère qui a failli perdre son fils dans un accident où un copain de classe les faisait rentrer d’un pique-nique qu’ils s’étaient offert. Elle va plus loin en proposant à la PR-SR d’organiser fréquemment des séances publiques de sensibilisation aux dispositions du code de la route.

Aussi, la passation des tests pour l’obtention des permis provisoire et définitif permettra l’évaluation des capacités physiques des nouveaux conducteurs. Mais, le strict respect des règles du code de la circulation routière sera le remède à ce phénomène.
OP1 RUPFUNYIMPINGA Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Référendum constitutionnel : un rendez-vous sécurisé
25 mai, par Dieudonné Niyonzima
Depuis le début de la campagne électorale qui a commencé le 1er mai 2018 (...)
Grâce à un dispositif sécuritaire adéquat.
22 mai, par Dieudonné Niyonzima
Durant toute la semaine du 14 au 20 Mai 208, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi