• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Un communiqué de presse sur des cas de criminalités à Gatumba

Un communiqué de presse sur des cas de criminalités à Gatumba

Ce 22 août 2017, le Porte-parole du Ministère de la Sécurité Publique a porté à la connaissance du public l’état d’avancement des enquêtes menées sur une embuscade tendue à un élément des forces de défense en patrouille à Gatumba, sur la situation des grenades lancées dans certains coins du Pays et des cadavres découverts dans les rivières Ruvyironza, Ndurumu, Jiji et un autre trouvé à Mutaho.


Pour l’embuscade de Gatumba, la Police Nationale du Burundi en collaboration avec les Forces de Défense Nationale ont appréhendé, ce 21 août 2017 à Gatumba, un groupe de 10 présumés criminels impliqués dans une embuscade tendue à un élément des militaires en patrouille de routine. Dans cette attaque, un militaire est mort sur le champ et un autre blessé. Des indices probants comme une machette avec le nom de l’un des criminels ont été trouvés sur la scène du crime. Le propriétaire reconnait qu’elle lui appartient.

JPEG - 37.8 ko
Les criminels de l’embuscade de Gatumba

Les enquêtes de la Police prouvent également que parmi les criminels, se trouve deux administratifs à la base et des membres du comité mixte de sécurité de Gatumba qui logent, protègent et aident ces criminels à battre la retraite vers l’autre rive de la République Démocratique du Congo (RDC). Les personnes gardées à vue dans le cachot du commissariat communal de Gatumba y compris deux qui ont quitté les bandes de criminels se trouvant en République Démocratique du Congo (Kiriba Ondes) et 2 autres qui ont été appréhendés à Vugizo alors qu’ils tentaient de les rejoindre en RDC.

Concernant les jets de grenades dans certains endroits du Pays, le Porte parole du Ministère de la Sécurité Publique parle des actes prenant origines aux conflits entre des cabaretiers en concurrence de la clientèle. Ces jets isolés de grenades n’ont rien de politique car aucun cas n’est similaire à l’autre et personne n’a revendiqué ces actes.

Pour les 4 personnes tuées et trouvés dans les rivières Ruvyironza, Ndurumu, Jiji et un autre à Mutaho, deux corps ont été identifiés tandis que deux autres (celui de Ruvyironza et Jiji) n’ont pas encore été identifiés. La Police continue les enquêtes. Elle demande en outre, que toute personne n’ayant pas de nouvelles d’un membre de la famille de porter plainte pour que la Police puisse aider afin que les malfaiteurs soient recherchés et traduits devant la justice.

Pour tous ces cas, la Police tranquillise la population, et qu’il n’y a rien d’anormal. Ce sont des actes commis par des criminels isolés que la Police recherche et va bientôt appréhender. Tous ceux qui avaient perpétré les même actes ont été arrêtés à 95%. Le Ministère de la Sécurité Publique demande à tous les acteurs de sécurité et surtout aux responsables des comités mixte de sécurité de doubler la vigilance afin que de tels cas ne se reproduisent plus.

OP1 Patrick NZOHABONAYO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Atelier de formation sur la gestion des munitions et destruction des engins explosifs
17 juillet, par Constance NKOBWA
Au cercle des officiers de police, la Direction Générale de la Protection (...)
Une semaine paisible
10 juillet, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 02 au 08 juillet 2018 a été caractérisée par le calme général sur (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi