• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Atelier de formation sur l’évaluation des besoins post-catastrophe et le (...)

Atelier de formation sur l’évaluation des besoins post-catastrophe et le cadre de relèvement

A l’Hôtel King’s Conference Center la Plate Forme Nationale pour la Réduction des Risques de Catastrophes en collaboration avec la Banque mondiale,l’Autorité Inter Gouvernemental sur le Développement (IGAD),l’ Association de l’Afrique de l’Est et d’autres organisations a organisé un atelier de formation sur l’évaluation des besoins post-catastrophes et le cadre de relèvement (PDNA/DRF) en date du 11 au 15 décembre 2017 à l’intention de tous les concernés des différents ministères et institutions en matière de prévention et gestion de risques de catastrophes.

Dans cet atelier les différents formateurs et les participants ont fait échanges des idées pour concevoir le cadre du PDNA,le contexte pré-catastrophe et effets post-catastrophe afin de comprendre la situation avant la catastrophe et son rapport avec la situation d’après la catastrophe dans le processus d’évaluation,comment estimer la valeur économiques des effets après leur analyse pour en établir les coûts.

Après la compréhension du cadre de PDNA,il fallait aussi savoir faire l’analyse de l’impact pour déterminer les conséquences de la catastrophe sur la qualité de vie de la population à moyen et à long terme,identifier les besoins de relèvement et l’outil d’établissement des priorités et élaborer une stratégie de relèvement avec comme éléments clés vision,critères d’établissement des priorités ,calendrier et coût,et le lien entre la stratégie de relèvement et l’élaboration d’un cadre de relèvement complet.
Les questions de politique et modalités institutionnelles pour le relèvement,le mécanisme de financement pour le relèvement et les modalités de mise en oeuvre n’ont pas étaient oubliés pour un bon PDNA.

Comme l’a indiqué CP Antoine NTEMAKO président de la Plate Forme Nationale pour la Réduction des Risques de Catastrophes, cet atelier a été organisé pour sensibiliser chacun en ce qui le concerne à se familiariser avec l’outils d’évaluation des pertes après les catastrophes(PDNA).La valeur ajoutée de cette formation est que à part la sensibilisation sur comment se tenir en cas de catastrophe et des mesures à court terme comme la construction des tentes au sinistrés,leur donner de l’eau et des vivres au moment du catastrophe,on est doté d’un moyen d’évaluation des données de base pré-catastrophe,évaluation des besoins post-catastrophe et l’outil de relèvement et résilience après catastrophes tout en faisant la reconstruction à court et à long terme pour que la population puisse reprendre leur vie normale et même plus meilleure qu’avant.

Les participants ont aussi manifesté un intérêt lors de cet atelier.Jean Marie SABUSHIMIKE Professeur à l’Université du Burundi,expert en la matière a dit que cet atelier a été très important pour le changement de mentalité en ce qui est des catastrophes et qu’il faut trouver une solution durable après les catastrophes comme ailleurs au Madagascar , au Japon afin d’un progrès durable.Chacun est interpellé selon le ministère ou institution dont il relève à se comporter comme un expert en la matière car seront appelés en premier pour évaluer les coûts des dommages et pertes après catastrophes et savoir comment planifier ce qu’il faut faire pour le relèvement.

Signalons qu’ à la fin de cette formation chacun des participants a reçu un certifiant de participation aux PDNA/RDF.

Emission Tv :https://youtu.be/_wwN07Cugng

OP2 Constance NKOBWA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Pour mieux encadrer les jeunes en vacances
9 août, par Dieudonné Niyonzima
Dans l’avant-midi du 08 aout 2018, le Ministre de la Sécurité Publique et de (...)
UNE SEMAINE JONCHEE D ‘ACCIDENTS DE ROULAGE
8 août, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 30 juillet au 05 Aout 2018 a été caractérisée par des accidents (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi