• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Causerie morale du Ministre de la Sécurité Publique dans les Régions Centre et (...)

Causerie morale du Ministre de la Sécurité Publique dans les Régions Centre et Sud de Police

En date du 21 au 22 février 2018, le Ministre de la Sécurité Publique a successivement tenu une causerie morale dans les provinces Mwaro et Rutana à l’intention des officiers de police œuvrant dans le Commissariat Régional Centre et le Commissariat Régional Sud de police, une occasion d’évaluer les réalisations de l’an 2017 et de leur présenter le projet de la nouvelle constitution.

Comme l’a indiqué le Ministre de la Sécurité Publique CPC Alain Guillaume BUNYONI, ces descentes s’inscrivent dans le cadre de rencontrer tous les responsables à tous les niveaux sur terrain pour s’enquérir de la situation réelle de leurs réalisations, connaitre les préoccupations des policiers et recevoir leurs doléances.
Avant de se rendre dans les régions centre et sud, le Ministre a tenu une même causerie en date du 01 février pour la Région Ouest et l’administration centrale de la Police. Au cours de ces descentes, le message est le même pour toutes les régions.
Il s’agit de féliciter les policiers pour leurs réalisations de l’année 2017 qui ont fait que le Ministère de la Sécurité Publique soit classé premier parmi tous les ministères du gouvernement burundais avec une note de 98.8%.

C’est également un bon moment pour leur présenter le projet de la nouvelle constitution afin d’éclaircir sur les motivations de la révision de l’actuelle constitution, les modifications apportées et la plus-value de ce projet par rapport à celle qui est en vigueur. Dans ce projet par exemple, il y a eu modification de l’article 112 qui devient article 114 en précisant que le chef d’Etat a, cette fois-ci le “Droit de grâce” sans aucune consultation car auparavant il devrait consulter le Vice-président et le conseil suprême de la magistrature. Mais à côté de ces modifications, il y a d’autres articles qui n’ont pas été touchés comme ceux en rapport avec les droits fondamentaux de l’individu (tous les 41 articles). Ce projet de constitution contient moins d’articles (292) que l’actuelle avec 307.

Le Ministre a aussi parlé de la bonne gouvernance dans la gestion des équipements et mobiliers à la disposition des responsables. Il est revenu également sur la nouvelle loi organique régissant la Police Nationale du Burundi tout en donnant des conseils à ces officiers responsables tels que la proposition de se fixer des objectifs et d’évaluer les performances, redoubler les efforts dans la lutte contre la fraude et la corruption ainsi que dans la protection de l’environnement.

En mettant fin à cette causerie, le ministre n’a pas oublié d’encourager les policiers dans la contribution aux élections, un acte patriotique que lui-même a déjà commencé .

OP1 NKOBWA Constance

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Remise de diplômes à l’Institut Supérieur de Police
17 décembre, par Dieudonné Niyonzima
La troisième promotion des candidats officiers de la police nationale du (...)
La mise en œuvre du projet « Ewe Burundi Urambaye »
5 décembre, par Dieudonné Niyonzima
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet “Ewe Burundi urambaye” initié par (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi