• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Sociétés de gardiennage rappelées à l’ordre

Sociétés de gardiennage rappelées à l’ordre

Jeudi 19 Avril 2018, dans l’une des salle des réunions du cercle des officiers de la Police Nationale du Burundi, s’est tenue une réunion d’échange entre les représentants des sociétés de gardiennage et les représentants du Ministère de la Sécurité Publique dont elles relèvent . L’objectif était d’évaluer la mise en œuvre des recommandations sorties de la réunion du 08 Décembre 2018 et surtout le rappel du contenu de la réglementation en la matière.

Un total de 29 sociétés sont déjà agrées par ministère de la sécurité publique, 2 autres sont en suspension pour non respect de la réglementation en vigueur, O7 sociétés sont en attente d’agreement, a dit Madame Marie Thérèse BARANYIZIGIYE, Directrice chargée des sociétés de gardiennage au sein de la Direction Général de la Planification et Etudes Stratégiques un des départements du Ministère de la Sécurité Publique et de la Gestion des catastrophes.

Seulement 02 sociétés sont en ordre quant à la fourniture des rapports selon un canevas fixé par le ministère de tutelle. Un dernier avertissement a été lancé aux autres car l’objectif du gouvernement est que ces sociétés doivent être bien organisées pour remplir pleinement leur rôle, surtout en se conformant au code du travail et de la sécurité sociale en vigueur.

Les manquements tels que la non couverture de soins de santé pour les employés, la non productions des rapports d’activités, employés des personnes pendant plus de six mois sans contrat dument signé, absence d’assurance de responsabilité, les non respects du port de tenue et insignes propres à chaque société, l’usage abusif des effets militaires et policiers sont déjà sanctionnés et seront plus sévèrement encore.

En ce qui est de l’usage abusif des effets militaires et policiers, il a été recommandé de les remettre sans délais chacun en ce qui le concerne auprès de l’unité de police la plus proche. Quiconque ne l’aura pas fait se verra forcé de s’exécuter n’importe où et n’importe quand, que ce soit lors des fouilles et des contrôles policiers.

Signalons que les sociétés de gardiennage sont régies par le décret no 100/186 du20 juillet 2013 et sont sous le régime des sociétés commerciales. Les employés sont régis par le code du travail et ont la latitude de se syndiquer le cas échéant.
Emission TV :https://youtu.be/isvP8dDJTeo
Emission radio :

OP1 NIYONZIMA Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Référendum constitutionnel : un rendez-vous sécurisé
25 mai, par Dieudonné Niyonzima
Depuis le début de la campagne électorale qui a commencé le 1er mai 2018 (...)
Grâce à un dispositif sécuritaire adéquat.
22 mai, par Dieudonné Niyonzima
Durant toute la semaine du 14 au 20 Mai 208, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi