• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > De nouveaux Officiers de la Police Judiciaire ont clôturé leur (...)

De nouveaux Officiers de la Police Judiciaire ont clôturé leur formation.

Un total de 154 sous-officiers, 21 femmes et 133 hommes dont 05 militaires ont terminé une formation d’Officiers de Police Judiciaire(OPJ) de 100 jours répondant au programme du gouvernement Burundais d’Initiatives à Résultats Rapides, une formation qui s’est déroulée dans les locaux du Centre de Formation et de Perfectionnement pour les Missions de Maintien de la Paix située dans la zone Gatumba, Commune Mutimbuzi en province Bujumbura.Les cérémonies de clôture ont eu lieu Vendredi 11 Mai 2018 au cercle des officiers de la police sise en Zone Ngagara en Mairie de Bujumbura. Le Ministre de la Sécurité Publique et de la Gestion des catastrophes a rehaussé de sa présence les événements du jour.

Dans son discours, le commissaire général chargé de la formation CP Yamuremye Tharcisse s’est dit satisfait des résultats obtenus. Les lauréats ont manifesté un esprit d’abnégation et de corps et ainsi ils ont facilité la tache aux formateurs. En dépit des moyens limités, l’objectif recherché a été excellemment atteint grâce aux efforts conjugués par les différents intervenants sur ce programme. Les obstacles rencontré ont pu être surmontés. Pour une meilleure coordination au bénéfice des séances prochaines, une journée pédagogique est en cours de préparation au sein du commissariat général chargé de la formation ; les services du Ministère de la Sécurité Publique et de la gestion des catastrophes ayant été sollicités pour y apporter leur soutien.

L’Inspecteur Général de la Police Nationale du Burundi CPP Ndayambaje André a livré un message plein de conseils à l’endroit des nouveaux OPJ. Etant donné qu’ils doivent être déployés dans tous les commissariats à travers tout le pays, ils devront être guidés par la loyauté et le patriotisme. Ils auront l’obligation de respecter la loi, les droits de la personne humaine ; de garantir la justice et l’équité pour tous ; d’avoir un sens poussé de responsabilité et du secret professionnel. Dans l’accomplissement de leurs missions, ils auront beaucoup de choses à éviter à savoir le déni de justice, la déformation des dossiers, la falsification des preuves, l’attentisme, le favoritisme, la corruption, céder aux pressions de toute sorte, le recours à la torture et la force non légale et légitime. L’Inspecteur Général de la police a fait savoir que le besoin en personnel de la police judiciaire se fait toujours sentir et une autre formation de 200 candidats est en vue. Pour lever définitivement le défi, une formation qualifiante en la qualité d’Officier de Police Judiciaire sera dispensée à l’école des brigadiers en même temps que la formation professionnelle initiale.

Le Ministre de la Sécurité Publique et de la Gestion des catastrophes a salué une formation bien débutée et bien clôturée. Revenant sur les conseils prodigués par ceux qui l’ont précédé dans les discours, le ministre à demandé aux nouveaux OPJ de refléter la belle image des Corps de Défense et de Sécurité du Burundi. Etre OPJ va au-delà d’un simple métier pour être une vocation de servir l’intérêt général a-t-il martelé. Selon CPC Bunyoni Alain-Guillaume,le ministère a entrepris un combat de lutter contre la corruption et la fraude et les résultats obtenus ont déjà atteint 75 %. Les nouveaux OPJ devront travailler dans le sens d’aller toujours de l’avant. Le ministre a également salué la bonne coopération institutionnelle qui se manifeste entre la Police Nationale du Burundi et la Force de Défense Nationale se matérialisant notamment par l’échange de techniques et d’expériences. Des policiers vont souvent subir des formations techniques organisées par l’armée et vice-versa.

Une ONG locale Burundi Bridges to Justice œuvrant dans le domaine de la justice équitable avec objectifs de garantir les droits de la personne humaine en général et les droits de l’individu présumé auteur d’une infraction, et qui a demandé à soutenir le programme a profité de l’occasion exprimer sa satisfaction quant à la bonne collaboration du Ministère de la Sécurité Publique et de la Gestion des catastrophes, condition essentielle pour la réussite de cette formation. Celui qui avait représenté BBJ, Baranyizigiye Jean Claude, a fait savoir que le bagage obtenu par les nouveaux OPJ leur permettra de travailler dans la légalité et le professionnalisme et ainsi la confiance entre les justiciables et les institutions sera renforcée.

Les cérémonies ont vu la participation du procureur général de la république qui, hiérarchiquement assure la coordination du travail des officiers de la police judiciaire par le biais des procureurs généraux près différents cours et tribunaux. Etaient également présents différents cadres du cabinet du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes, de l’Inspection de la Police Nationale du Burundi ainsi que le chargé de la formation au sein de l’Etat Major Général de la force de Défense Nationale du Burundi.

Emission radio :

Emission TV :https://youtu.be/6PLyHscEBu0

OP1 NIYONZIMA Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

De nouveaux Officiers de la Police Judiciaire ont clôturé leur formation.
14 mai, par Dieudonné Niyonzima
Un total de 154 sous-officiers, 21 femmes et 133 hommes dont 05 militaires (...)
Une aide valant 28.000.000 de francs burundais aux sinistrés de Buterere
10 mai, par Constance NKOBWA
Une aide valant 28.000.000 de francs burundais, constituée de 7.5 tonnes de (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi