• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Trafic humain:des victimes burundaises remises par la police (...)

Trafic humain:des victimes burundaises remises par la police kenyane.

En date du 25 Mai 2018, au commissariat général de la police judiciaire, la police judiciaire burundaise, dans le cadre de l’interpol,a officiellement accueilli sous escorte de la police kenyane une vingtaine de femmes et filles qu’elle a interceptées en route vers les pays du golf arabe. Les trafiquants sont gardés aux mains de la police kenyane pour des enquêtes.

Vers 14h,a bord d’un grand bus en provenance du Kenya,23 femmes débarquent au commissariat général de la police judiciaire sous escorte des éléments de la police Kenyane. Au total, 23 femmes et filles sont rapatriées après avoir été interceptées et identifiée par la police pendant qu’elles transitaient par ce pays vers Oman. Selon Pierre Nkurikiye,porte parole du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes, les 2 trafiquants ( un burundais et un kenyan) de ces femmes et filles ont été quant eux interpellés pour les enquêtes et la constitution du dossier. D’autres 6 femmes et filles sont toujours retenues à la police kenyane pour aider à fournir des éléments d’information pouvant aider à la constitution du dossier à charge de leurs trafiquants, a-t-il précisé.

Le porte parole du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes a indiqué que cette remise de ces victimes du trafic humain s’inscrivait dans le cadre de la collaboration au niveau de l’ interpolet en appelé à la responsabilité et l’implication de tout le monde dans la lutte contre ce trafic honteux et la dénonciation des cas éventuels ou suspects relatifs à ce commerce.

OP1 BIZINDAVYI Jean Pasteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Des opérations fructueuses
13 novembre, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 02 au 10 novembre 2018 a été caractérisée par du calme sur tout (...)
Emission radiodiffusée du 26 Octobre 2018.
29 octobre, par Dieudonné Niyonzima
La cellule communication du ministère de la sécurité publique et de la gestion (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi