• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Des bandes de criminels démantelées

Des bandes de criminels démantelées

De Ngozi à Mukike en passant par la Mairie de Bujumbura, 03 groupes de bandits armés soit de fusils soit d’armes blanches ont été dementelés par la police durant la semaine du début du mois d’Aout 2018. Avant qu’ils ne soient arretés, les criminels avaient commis des forfaits où des personnes ont été tuées, de l’argent et des objets matériels volés. Ceci ressort d’un point de presse donné par le porte-parole du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes dans l’avant-midi du 06 Aout 2018 au chef-lieu de la commune Kabezi .

Selon OPP1 Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes, dans la nuit du 03 Aout 2018, un groupe de bandits armés de fusils en provenance de la commune Mugamba a attaqué un bistro à la sous colline Rutakara, colline Ruzibazi, zone Mayuyu en province Bujumbura. Les bandits ont tué sur le champ 03 personnes avant de voler de l’argent et prendre fuite. Les forces de l’ordre sont intervenues, ont fait poursuite et l’un des assaillants a été tué. Le lendemain, les enquêtes et investigations ont permis de mettre la main sur 02 bandits. Un certain Kwizera Egide, chef de la bande, originaire de la colline Mugendo-ndengo de la commune Mugamba, a été arrêté à la colline du crime car ayant été blessé, il ne pouvait pas aller plus loin. Un autre connu sous le nom de Ndayubahe Richard, originaire de la commune Muhuta , a été arrêté sur la colline Musinzira. Deux jours après, un certain Nkurunziza Eric a été apprehendé sur la colline Mugendo-Ruko de la commune Mugamba où il s’était replié. Selon toujours OPP1 Pierre Nkurikiye, ces arrestations ont été possibles grâce à la collaboration entre les forces de l’ordre et les autres institutions d’une part et entre les forces de l’ordre et la population d’autre part. A-t-il poursuivi, les enquêtes continuent et les autres membres de la bande seront arrêtés et les armes qu’ils utilisaient seront saisies.

Un deuxième groupe est celui de trois bandits de nuit qui sont tombées sous les balles des militaires en patrouille dans la nuit du 05 Aout 2018 vers 02 heures 30 minutes alors qu’ils escaladaient les murs pour voler dans les ménages sur les 6ème et 7ème avenues de la zone Cibitoke en mairie de Bujumbura. Différents objets utilisés pour défoncer les murs et les portes ont été trouvés sur les bandits. Sur ce cas, le porte-parole du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes a mis en garde les autres bandits qui seraient tenté de commettre des vols dans différentes localités du pays. Il a mis un accent particulier sur le Sud de la capitale Bujumbura, dans les quartiers Kinindo et Kibenga où des bandits armés de couteaux et de machettes escaladent les murs et commettent des vols dans les parcelles surtout sur les véhicules où des accessoires sont emportés. Tous les moyens sont disponibles et seront utilisés pour protéger la population et leurs biens, a-t-il martelé.

Le troisième cas s’est produit dans la nuit du 04 aout 2018 vers 21 heures au chef- lieu de la commune et province Ngozi, quartier Gatare, où un groupe de 06 garçons connus comme enfants de la rue, transformés en bande de voleurs ont parvenu à ouvrir la portière du véhicule d’un certain Nsengiyumva Jean Pierre et prendre deux sacs l’un contenant une machine ordinateur portable et un autre contenant une somme d’argent équivalant à 6 250 000 BIF. La Police Nationale s’est mis au travail, et vers 05 heures du matin du 06 aout 2018, tous les bandits avaient été appréhendés, l’ordinateur et une somme de 5 260 000 BFI récupérés. Le dossier pénal a été ouvert et les responsabilités seront établies en vertu de la loi.

Sur la question de savoir si ces cas n’illustreraient pas une recrudescence de vols et de violence, le porte-parole du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes a répondu par la négative. Selon lui, ces cas entrent dans la catégorie des crimes de droit commun et ne reflètent en aucune sorte de recrudescence de la criminalité, selon les statistiques.

Signalon que quelques heures après le point de presse, une arme de type Kalachnikov a été trouvée sur la colline Rugata de la commune Mugamba frontalière de la commune Mukike, et identifiée comme celle ayant été utilisée par les bandits armés qui ont attaqué le bistro de Rutakara.

OP1 Niyonzima Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE L’ABUS ET LE TRAFIC DES DROGUES
9 juillet, par KARANGWA Innocent
A l’occasion de la célébration de la journée internationale de lutte contre (...)
Emission de la semaine du 24 au 30 juin 2019 sur les cas de suicide 2ème partie
28 juin, par Constance NKOBWA
Emission TV :https://youtu.be/7IW-QwiKga8
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi