• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Nouvelles recrues, passation des tests de sélection

Nouvelles recrues, passation des tests de sélection

DU 06 au 10 novembre 2018, ceux et celles qui désirent intégrer le corps de la police nationale du Burundi ont passé les tests de sélection dans tous les commissariats provinciaux de police. Le test intellectuel portait sur le français et les mathématiques, tandis que le test physique consistait en une course sur une distance de 2400 mètres.

Selon OPC1 Masabo Salvator, Président de la commission technique chargée du recrutement, édition 2018, les burundais ont répondu à l’appel leur lancée pour intégrer le corps de police. A la fin des inscriptions, 8446 lauréats avaient déposé leur dossier. Après analyse d’admissibilité, 6719 dossiers ont été jugés recevables. Les jours de passation des tests, 6489 ont répondus à l’appel et une absence de 230 lauréats été constatée pour des raisons purement personnelles aux concernés a dit le président de la commission.
Interrogé sur les conditions du déroulement des épreuves, le président de la commission a fait savoir qu’aucun incident majeur n’a été à signaler. Il a néanmoins relevé des cas de faux et usage de faux et des cas de présentation de documents intentionnellement falsifiés. Il y a eu également, dans certaines provinces des cas de tentative de tricherie par échange de noms entre lauréats et surtout de collaboration dans les salles de passation des tests intellectuels, a-t-il ajouté tout en remerciant les policiers qui étaient sur les lieux pour leur vigilance qui a permis de démasquer les tricheurs avant qu’ils aient commis les forfaits Du coup, il a appelé tous les Burundais à en découdre avec la volonté de vouloir tricher et mettre en valeur un esprit de compétition égalitaire, franche et transparente.

Toutes les catégories que compte la police nationale du Burundi ont participe, à savoir lauréats officiers, sous-officiers et agents de police.

Les lauréats interrogés se sont dits satisfaits de la manière dont les épreuves se sont déroulées et surtout de l’anonymat qui caractérisait la copie d’examen. Ils ont attesté que les lauréats devraient couvrir l’espace comportant leur identification après l’avoir complété. Leur opinion a été corroborée par certains observateurs non policiers à l’instar du représentant de l’Ombudsman dans la région sud à Makamba qui a fait savoir que les tests se sont déroulés en toutes transparence dans cette région tout en espérant l’identique dans les autres coins du pays.

Sur la question de savoir la suite du programme, OPC1 Masabo Salvator a indiqué que les corrections des copies allaient bon train dans la capital Bujumbura pour tous le lauréats et qu’en début du moi de Décembre, les résultats provisoires seront affichés dans toutes les communes du pays et les copies mises à la disposition de qui en aura besoin pour vérification. Après des probables réclamations, les résultats définitifs seront affichés dans toutes les communes pour notification aux candidats retenus au plus tard le 22 décembre 2018. Le 26 décembre 2018, les candidats agents retenus seront accueillis dans les centres d’instruction du pays tandis que les candidats officiers et brigadiers regagneront respectivement l’Institut Supérieur de Police et l’Ecole des Brigadiers de Police en date du 20 Janvier 2019.

Ce processus de recrutement en est sa troisième édition pour les agents de police et les brigadiers de police et la quatrième édition pour les officiers de police. Pour cette dernière catégorie, la nouveauté consiste en ce que pour l’édition 2018, les candidats sont des lauréats des humanités générales ayant réussi à l’examen d’Etat alors que pour les éditions précédents, étaient recrutés des candidats ayant un diplôme de niveau universitaire

.

OP1 Niyonzima Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Nouvel an 2019 : échange de vœux avec la famille présidentielle
19 décembre 2018, par Dieudonné Niyonzima
Le mardi 18 décembre 2018, les corps de défense et de sécurité ont souhaité (...)
Remise de diplômes à l’Institut Supérieur de Police
17 décembre 2018, par Dieudonné Niyonzima
La troisième promotion des candidats officiers de la police nationale du (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi