• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Nouvel an 2019 : échange de vœux avec la famille présidentielle

Nouvel an 2019 : échange de vœux avec la famille présidentielle

Le mardi 18 décembre 2018, les corps de défense et de sécurité ont souhaité les meilleurs vœux au couple présidentiel. L’armée et la police ont eu l’occasion de présenter le bilan de leurs réalisations et leurs perspectives. Le Président de la République leur a recommandé de rester toujours vigilants car la souveraineté et la sécurité nationales sont des préoccupations de tous les jours

Dans son discours, le secrétaire permanent au ministère de défense nationale et des anciens combattants, le général de brigade Aloys Ndayikengurukiye, a remercié le Président de République pour avoir répondu favorablement à l’invitation des ministres ayant la défense et la sécurité publique dans leurs attributions.

Tout en présentant un bilan 2018 largement positif, le général de brigade Ndayikengurukiye a demandé aux militaires de s’auto-évaluer, de redoubler d’efforts durant l’année 2019 et de veiller à ne pas tomber sous les charmes des ennemis de la paix et de la sécurité.

Le ministre de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes, le commissaire de police chef Bunyoni Alain Guillaume a adressé de vifs remerciements au chef de l’Etat burundais pour avoir renoncé aux autres taches qu’il devrait accomplir pour se joindre aux membres des corps de défense et de sécurité. Selon lui, ça témoigne l’attachement accordé à cette composante de la société burundaise.

Le ministre de la sécurité a présenté un bilan sécuritaire largement positif pour l’année 2018. Il a déploré néanmoins quelques cas de criminalité surtout l’acte terroriste de Ruhagarika qui a fait pas mal de victimes parmi la population civile.

Dans ses missions de tous les jours, la police nationale du Burundi a démantelé plusieurs bandes de criminels, des armes ont été saisies et des produits prohibés ont été saisis et détruits ,a poursuivi le ministre de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes.

Le ministre CPC Bunyoni Alain Guillaume a néanmoins ciblé les défis auxquels son ministère a fait face. C’est le cas notamment les problèmes liés aux moyens financiers, matériels et le manque d’infrastructures suffisantes.

Il a promis que le ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes ne ménagera aucun effort pour éradiquer toute forme de criminalité

Les deux hôtes de la famille présidentielle ont convergé sur un même défi à relever et confié au Président de la République. Il s’agit des problèmes liés à la sécurité sociale dont la pension de retraite (Institut National de la Sécurité Sociale) et la couverture médicale (Mutuelle de la Fonction Publique).

Pierre Nkurunziza, Président de la République, a, dans son discours, souhaité au nom de tous les invité et de tous les burundais, les meilleurs vœux 2019 à tous les officiers de la force de défense nationale et de la police nationale ainsi qu’à leurs familles, à tous les militaires et policiers et à leurs familles. « C’est un bon moment de vous réjouir et surtout de faire votre rétrospection sur vos réalisations 2018 et vos perspectives pour l’année 2019 qui vient » a dit le numéro Un burundais.

Sur défi évoqué concernant la sécurité sociales des militaires et des policiers ainsi que les ayants droit, un délai de 04 mois a été recommandé aux services concernés pour que jusque là une orientation concrète soit donnée et en fournir un rapport à transmettre à la présidence de la république

Le Président Nkurunziza a rappelé aux membres des corps de défense et de sécurité que leur travail va au-delà d’un simple métier pour être une vocation.

Il a remercié les militaires et les policiers pour la bravoure qui les caractérisent dans l’accomplissement de leurs missions, que ce soit au pays ou dans les pays où ils se rendent pour servir la cause de la paix au profit des autres peuples. Il leur a demandé de ne jamais régresser mais plutôt t continuer sur la bonne voie déjà tracée en s’engageant dans les travaux de développement et de préservation du patrimoine national (minerais et autres) et de l’environnement (projet Ewe Burundi Urambaye).

Une série de conseils ont été prodigués aux militaires et policiers. Ces conseils reprenaient pour la plupart ceux contenus dans le programme de moralisation de la société déjà en cours à travers tout le pays.

Aux militaires et aux policiers, le chef de l’Etat n’a pas manqué de rappeler que l’arme et le bouclier les plus efficaces sont la miséricorde divine. Pour ce, ils doivent mettre toujours Dieu avant toute autre chose.

Les cadres du service national des renseignements s’associent aux officiers des l’armée et de la police pour souhaiter bonne année au couple présidentiel à travers le traditionnel repas des corps ci-dessus relaté

D’autres hauts dignitaires comme les deux vice-présidents et le facilitateur de la république avaient également répondu à l’invitation

On signalerait que cette journée du 18 décembre 2018 a coïncidé avec le 54eme anniversaire de la naissance de Pierre nkurunziza, Président de la République du Burundi, d’où un joyeux anniversaire lui a été également souhaité par les officiers des corps de défense et de sécurité

OP1 Niyonzima Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Une semaine de relative accalmie
11 février, par Dieudonné Niyonzima
La semaine du 04 au 10 février 2019, la situation sécuritaire a été (...)
Le chef de l’EAPCCO visite la police burundaise
11 février, par Dieudonné Niyonzima
Le directeur général de la police nationale soudanaise et chef en exercice de (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi