• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Le chef de l’EAPCCO visite la police burundaise

Le chef de l’EAPCCO visite la police burundaise

Le directeur général de la police nationale soudanaise et chef en exercice de l’East African Police Chiefs Corporation Organisation(EAPCCO) a rendu une visite de deux jours à la police nationale burundaise accompagné du chef région Afrique de l’Interpol. Plusieurs activités ont été réalisées en collaboration avec les hautes autorités chargées de la sécurité au Burundi.

Arrivé vendredi 08 février vers 11 heures de Bujumbura à l’aéroport international de Bujumbura à bord d’un avion de Kenya Airways, le lieutenant général Attwayib Babikri et sa délégation ont été reçus par le tout nouveau inspecteur général de la police nationale du Burundi CPP Ruceke Mélchiade et son adjoint CPP Manirambona Christophe.

Vers midi, les visiteurs se sont rendus au siège de la police nationale du Burundi sise au quartier 10 de la zone Ngagara où ont eu lieu des entretiens avec les chefs de la police Burundaise et la signature dans le livre d’or de cette institution. Dans la salle des réunion, le chef de l’EAPCCO a procédé à la clôture d’une formation de 04 jours sur les armes illicite qui était organisée à l’endroit des cadres de la commission nationale sur la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre CNAP et ceux du commissariat général de la police judiciaire via le bureau national Interpol de Bujumbura.

Dans la foulé, la délégation a visité successivement les services de la police judicaire et de la commission nationale sur la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre CNAP.

Vers 15 heures, les visiteurs ont été reçu en audience par le ministre burundais de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes.

CPC Bunyoni leur a souhaité la bienvenue et un excellent séjour au Burundi et particulièrement dans la capitale Bujumbura où ne règnent que la paix et la sécurité. Il est revenu sur les bonnes relations qui existent entre le Burundi et le Soudan en général et entre la police burundaise et celle soudanaise en particulier. Il a souhaité que ces relations aillent toujours de l’avant et dans l’intérêt des peuples du Burundi et du Soudan.

Le chef de l’EAPCCO et patron de la police soudanaise a expressément dit avoir apprécié la situation rencontrée au Burundi. Comme c’était la première fois qu’il posait son pied sur le sol burundais, il a affirmé de s’être étonné du paradoxe entre ce qui se raconte à travers les média de discorde peignant un Burundi délabré et la vraie situation sur terrain. Il a promis qu’il va plaider auprès de sa hiérarchie pour qu’il y ait une coopération forte entre les polices des deux pays notamment dans le domaine de la formation

Dans la soirée du même, un dîner de galas a été organisé dans un hôtel de Bujumbura Kiriri Gaden Hotel, occasion pour les parties d’échanger des souhaits et des cadeaux.

Le deuxième et dernier jour de la visite, les autorités de la police burundaise ont présenté aux membres de la délégation un résumé récapitulatif de la situation du pays dans tous les domaines. Du point de vue sécuritaire, un accent particulier a été mis sur le mouvement insurrectionnel de 2015 qui a risqué de mettre en péril les élections démocratiques. Pour ne pas tomber dans la même situation pendant les échéances électorales de 2020, la police burundaise a fait savoir qu’elle se prépare en conséquences et a demandé au patron de la police soudanaise un soutien aussi longtemps que cela s’avérera utile. ce dernier a dit avoir bien accueillis les souhaits lui exprimés et a promis de les transmettre au niveau de la hiérarchie de son pays. Matériellement, un mémorandum d’entente entre les polices des deux pays est encours d’élaboration. Des groupes de travail en provenance du Burundi et du Souda se rencontreront dans l’un ou l’autre des deux pays pour des rencontres de mise aux points

Avant de prendre son avion retour, le chef de l’EAPCCO a offert des cadeaux en retour à l’Inspecteur général de la police burundaise dans une ambiance amicale affective

OP1 Niyonzima Dieudonné

Emission radio :

Emission TV :https://youtu.be/ZbFKDqHTFrE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission de la semaine du 16 au 22 Mars 2020
23 mars, par Constance NKOBWA
L’émission de cette semaine porte sur la sécurité qui règne dans la commune (...)
Emission de la semaine du 03 au 09 Février 2020
23 mars, par Constance NKOBWA
Cette émission porte sur des exercices de simulation contre le (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi