• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > LA FEMME POLICIERE A CELEBRE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA (...)

LA FEMME POLICIERE A CELEBRE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME

Le 08 Mars 2018, les femmes burundaises se sont jointes aux autres femmes du monde entier pour célébrer la journée internationale de la femme.les femmes policières et militaires ont pris part à cet événement où elles ont battu le pavé dans un défilé militaire merveilleux. Les policières demandent qu’elles soient affectées à des fonctions supérieures comme leurs collègues hommes policiers. Le thème retenu pour cette année est « LA FEMME AU CENTRE DES PROGRAMMES INNOVANTS DE PROTECTION SOCIALE ».
Cette journée a été Célébrée à Gitega au stade Ingoma où des milliers de femmes venues des quatre coins du pays se sont rassemblées.

Les cérémonies ont été débutées par un long défilé des femmes civiles réunies au sein des différentes associations, collectives ou coopératives ainsi que d’autres qui ont représenté les différentes institutions étatiques et para étatiques. C’est le défilé militaire le plus aimé et impressionnant des femmes policières et militaires qui a clôturé le défilé. Trois pelotons de policières et un peloton de femmes militaires étaient alignés pour le défilé. Tout le stade se bousculait pour voir ce défilé. Au passage, les femmes policières et militaires recevaient des applaudissements de la foule.
Les cérémonies ont été suivies par le mot d’accueil du gouverneur de Gitega. C’est Madame Janvière Ndirahisha, la présidente du Forum National des Femmes qui a brossé la situation de la place de la femme burundaise. Selon elle, le gouvernement du Burundi a déjà fait des efforts considérables visant à assurer les droits et la dignité de la femme burundaise quand bien sa place n’est pas assez suffisante sur le plan politique au niveau duquel la représentation féminine reste insuffisante. Elle a appelé au femme de chercher activement à se faire élire sur tous les échelons et a demandé au gouvernement d’appliquer effectivement les 30% de représentation féminine dans les organes de décisions.

Se basant sur le thème retenu « LA FEMME AU CENTRE DES PROGRAMMES INNOVANTS DE PROTECTION SOCIALE », la première dame du pays Madame BUCUMI Denise qui a rehaussé de sa présence ces cérémonies a salué la politique du gouvernement de protection sociale de ses employés en général y compris les femmes et a appeler les institutions privées de faire de même pour leurs employés. Elle a encouragé les femmes à se réunir au sein des associations afin de se développer. La première Dame a par ailleurs rappelé les vertus et les bonnes valeurs caractéristiques d’une femme digne de l’être.

Les policières se sont enfin rassemblées à Bujumbura au cercle de police où elles ont partagé la joie autour d’un verre. Ces cérémonies de rafraîchissement ont entre autre vu la participation de la responsable de la cellule genre au sein du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes OPC2 POYONGO Clotilde ainsi que la présidente du réseau des femmes policières CCP NGENDABANKA Générose.

OP1 Bizindavyi Jean Pasteur

Emission radio :

Emission TV :https://youtu.be/fMFUUHRWiWU

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Atelier de sensibilisation communautaire pour la prévention et la réduction de la violence armée
2 avril, par Constance NKOBWA
La Commission Nationale Permanente de lutte contre les Armes Légères et de (...)
Mars 2018 s’achève dans le calme.
2 avril, par Dieudonné Niyonzima
Durant la semaine du 25 au 31 mars 2019, la situation sécuritaire a été (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi