• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE L’ABUS ET LE TRAFIC (...)

CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE L’ABUS ET LE TRAFIC DES DROGUES

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic des drogues, ce 5 juillet 2019, à Bugarama de la Province Muramvya, le procureur général de la République a ordonné et a requis le commissaire général de la police judiciaire à la destruction des drogues saisies par la police nationale du Burundi.

Les cérémonies ont été rehaussées par le 1er vice-Président de la République, le Ministre de la sécurité Publique, l’Inspecteur Général de la Police Nationale du Burundi, les hauts cadres du Ministère de la Sécurité Publique et de la Gestion des Catastrophes, les commissaires régionaux, le Gouverneur de Muramvya ainsi que d’autres invités d’honneur.
Le thème de cette année est « Levons-nous tous ensemble pour combattre l’usage abusif des drogues. »

JPEG - 290.6 ko
Le 1er Vice-Président de la République accueilli par le Ministre de la Sécurité Publique et de la Gestion des Catastrophes

Les drogues qui ont été détruit s’élevaient à 1660 kg de cannabis, 8446 boules de chanvre à fumer, 7,3kg de cocaïne, 3 kg d’héroïne.
Des témoignages de ceux qui ont consommé des drogues ont suivi. Ils ont montré des inconvénients de la consommation des drogues comme par exemple le Sida et d’autres maladies car un seul seringue « aiguille » peut être utilisé par 10 personnes et plus. Ici chez nous, dans 9 remèdes que l’OMS prévoit, nous arrivons à 7 remèdes ont-ils précisé. Ils ont demandé au Gouvernement de faire un effort à ce qu’ils atteignent ces 9 remèdes et surtout en leur donnant un médicament « Méthadone » qui aide ceux qui consomment les droguer à guérir et quitter complètement ces drogues.
Au moins 4000 personnes ici au Burundi consomment des drogues « durs » et la majorité sont les jeunes.

Ces anciens consommateurs ont créé une association pour aider les consommateurs des drogues à abandonner. Ils ont un médecin, un psychologue pour le counseling et ils voient que ils aident plusieurs personnes à abandonner ce mal.
Selon eux, ces drogues dures viennent avec des diplomates car leurs valises ne sont pas fouillées.
Ils ont demandé à l’Etat de leur octroyé un terrain pour construire un centre de traitements et de désintoxication.

Le Ministre de la sécurité Publique a rappelé que cette journée est célébrée le 26 juin de chaque année par le monde entier. Il a rappelé que ceux qui trafiquent des drogues ont beaucoup d’argent et c’est cet argent que ces trafiquants utilisent pour déstabiliser les pouvoirs, financer les ennemies des états en leur fournissant des armes.
Il a ajouté que les drogues qui sont souvent saisies sont les cannabis, chanvre à fumer où cette année la Police Nationale du Burundi a saisie 2 499 720 kg, 31 162 000 boules de chanvre à fumer, et ont déraciné 27 273 plants de chanvre, 56 kg de grain et 103kg de cocaïne et héroïne.
Il a prodigué des conseils aux parents pour qu’ils suivent leurs enfants, et les donner une éducation correcte, car à l’extérieur de la maison, ces enfants tombent dans d’ autres groupes qui les influencent à consommer des drogues.
Aux enfants, de ne pas être dissuader par des gens qui cherchent de l’argent, en leur donnant des drogues car les drogues sont commercialisés par des personnes plus riches qui cherchent leurs intérêts.
Il n’a pas manqué à émettre ses souhaits :
Doter au MSPGC des moyens efficaces pour lutter contre le trafic et la commercialisation des drogues,
Envoyer des éléments de la police à l’étranger pour étudier différentes sortes des drogues,
Construction d’un centre de désintoxication et de prise en charge,
Mettre en place un laboratoire d’analyse des drogues et de leur provenance.
Il a demandé au Gouvernement d’étudier les voies et moyens possible d’importation de ce médicament « méthadone ».
Le 1er Vice-Président de la république dans son discours de circonstance a dit que les trafiquants et consommateurs des drogues sont punis conformément à la loi.
Il a remercié la Police Nationale du travail fait dans la lutte contre les drogues.
Il a promis qu’une commission va être nommée pour étudier les voies et moyens de faire entre la « méthadone », mais aussi un espace pour la construction du centre de désintoxication.

Signalons que Cette journée a été instituée par la résolution de l’ONU No 42/112 du 07/12/1987.

OPP2 KARANGWA Innocent

Emission TV :https://youtu.be/8ikwUTsH6Gc

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission de la semaine du 02 au 08 septembre 2019 sur la sécurité routière
6 septembre, par Constance NKOBWA
Emission Tv : https://youtu.be/IJ5QMVazHsc
Emission de la semaine du 26/8 au 1/9/2019:formation de gardes de corps
30 août, par Constance NKOBWA
Emission TV : https://youtu.be/JQiLVKgiHJg
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi