• IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE
  • IMPARTIALITE - INTEGRITE - DIGNITE

Accueil > Actualités > Ijenda : Deux Ministres tiennent une réunion de sécurité avec la (...)

Ijenda : Deux Ministres tiennent une réunion de sécurité avec la population


Le Ministre de l’intérieur (Eduard Nduwimana) et son homologue de la sécurité publique (Gabriel Nizigama) en réunion à Ijenda

Ce Vendredi 24/10/2014,le ministre de l’intérieur (son excellence Edouard Nduwimana) et celui de la sécurité publique (Son excellence Gabriel Nizigama) ont tenu conjointement une réunion de sécurité à l’intention des administratifs à la base et la population qui a répondu nombreux ainsi que les forces de sécurité œuvrant dans les trois provinces à savoir Bujumbura rural, Muramvya et Mwaro. Etaient présents le gouverneur de Bujumbura rural et celui de Muramvya, le Gouverneur de Mwaro était représenté par son conseiller principal.

L’objectif principal était de s’enquérir de la situation sécuritaire qui prévaut dans ces trois provinces, plus spécialement les communes de Gisozi et Rusaka en province Mwaro ainsi que celles de commune Mukike, Mugongo-manga et Jenda de Bujumbura rural et élucider la source d`insecurite et ainsi trouver une solution durable.

Le gouverneur de Bujumbura rural a indiqué que des malfaiteurs non encore identifiés attaquent des ménages la nuit pour leur spolier leur bien et un cas d’assassinat par couteau a été enregistré à Rusaka . Dix suspects ont été appréhendés et sont dans les mains de la justice pour investigation.


vue d’ensemble des participants

Après les diverses présentations de la population, les deux autorités ont confirmé que des cas de banditisme sont une réalité mais qu’on la situation est présentée de façon exagérée. Il s’agit,ont-elles poursuivi,des cas de banditisme de droit commun où des gens mal intentionnés sème la panique dans la population en criant afin de désorienter toute intervention/secours éventuels.

Les comités mixtes de sécurité doivent alors être activés pour travailler en étroite collaboration avec l’administration et les forces de sécurité en échangeant des informations le plus rapidement possible pour mettre hors d’état de nuire ces bandes de criminels.
Les deux autorité ont cependant remercié la population pour les efforts déjà consenti dans la lutte contre ces bandes,en témoignent les arrestation déjà effectuées.
Elles ont néanmoint déploré le de justice populaire où une personne suspectée seulement parce qu’elle voyagé sans pièces d’identité a été brûlée à mort en commune Gisozi. Les deux Ministres ont remercié la Police qui a pu arrêter 4 individus accusé d’avoir participé à ce crime odieux et ont profité de l’occasion pour rappeler qu’il est strictement interdit de se faire justice..

Quant au Ministre de la sécurité publique, il a recommandé aux chefs de poste de doubler d’efforts dans les patrouilles tant diurnes que nocturnes afin de traquer ces malfaiteurs. Le Ministre a pri une série de mesures pour soulager la population,entre autres, la mise en place d’une unité spéciale d’intervention et de recherche des criminels qui sera basée à Nonoka ainsi qu’une position de policiers à Buhoro-Mujejuru.

La réunion s’est clôturée dans une ambiance de satisfaction générale de la population.

OP1 RUPFUNYIMPINGA Dieudonné

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités

Emission radio et télévisée : Atelier de sensibilisation de la population sur la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre
22 juin, par Constance NKOBWA
Cette émission vous parle de l’état d’avancement de la collecte des armes (...)
La Police du Burundi toujours au service de la population
19 juin, par Constance NKOBWA
La sécurité a été globalement bonne sur l’ensemble du territoire national durant (...)
  • facebook
  • twitter
  • Ministère de la Sécurité Publique
    Ngagara,Quartier Industriel,
    Avenue Nyabisindu,N° 17
    Bujumbura, Burundi.
    Téléphone1 :+257 22 22 24 78
    Téléphone2 :+257 22 22 98 67
    FAX : +257 22 22 90 90
    Boite Postal : 7413 Bujumbura

    Secrétariat Permanent : +257 22258265
    Assistant du Ministre : +257 22258264
    E-mail : infos@securitepublique.gov.bi